NADAR GASPARD-FÉLIX TOURNACHON dit (1820-1910)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Charles Baudelaire , Nadar

Charles Baudelaire , Nadar
Crédits : Nadar/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Nadar aéronaute

Nadar aéronaute
Crédits : Nadar/ Getty Images

photographie


Vers d'autres horizons

Au seuil des années 1860, le marché de la photographie est en pleine mutation. Les tenants d'une photographie de qualité, onéreuse et de grand format se voient subitement détrônés par de nouveaux entrepreneurs comme Eugène Disdéri qui, avec le « portrait-carte », divise le prix de revient d'une photographie par six, voire par dix. Le studio de Nadar est une grosse entreprise qui s'éloigne de l'artisanat de la rue Saint-Lazare pour pouvoir tenir tête à la concurrence. Et si Félix délaisse quelque peu le studio, il n'en abandonne pas pour autant la photographie. En 1861, il dépose ainsi un brevet de photographie à la lumière électrique et, en 1862, il réalise des clichés dans les catacombes qui sont exposés à Londres la même année. Mais la photographie le mène vers une nouvelle passion qui va mobiliser toute son énergie pendant près de quinze ans : dès 1858, Nadar a déposé un brevet de photographie aérostatique et réalisé un essai raté de photo aérienne à bord d'un ballon statique. Il renouvelle l'opération dix ans plus tard, cette fois-ci avec plus de succès. Entre-temps, il fonde en 1863 la Société d'encouragement pour la locomotion aérienne et se lance dans la construction du Géant, « ballon gigantesque, destiné à porter quatre-vingts passagers dans une nacelle à deux étages ». À sa deuxième ascension, le 18 octobre, le ballon s'écrase à Hanovre et sera revendu en 1867. Mais Nadar continue encore à voler pendant quelques années.

Nadar aéronaute

Nadar aéronaute

Photographie

Félix Nadar, Premier résultat de photographie aérostatique, 1858. La plus ancienne photographie aérienne a été prise à bord d'un ballon captif, au-dessus de la place de l'Étoile à Paris. 

Crédits : Nadar/ Getty Images

Afficher

L'atelier de photographie se voit transféré rue d'Anjou. Nadar, atteint par des ennuis de santé et croulant sous les dettes, se retire petit à petit. En 1874, il prête les locaux qu'il a conservés boulevard des Capucines à un groupe de jeunes artistes encore inconnus qui se nomment Monet, Pissarro, Sisley, Renoir ou Degas pour une exposition de leurs toiles : ce sera le premier Salon des impressionnistes. À partir de 1887, c'est Paul, le fils unique, qui gère l'atelier. Félix, après avoir cédé légalement l'atelier à Paul en 1895, s'installe à Marseille, où il ouvre un nouveau studio de 1897 à 1899. Il rentre à Paris e [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : historien de la photographie, maître de conférences à l'université de Paris-VIII

Classification


Autres références

«  NADAR GASPARD-FÉLIX TOURNACHON dit (1820-1910)  » est également traité dans :

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 17 298 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « De Töpffer à Outcault, ou d'une naissance à l'autre (1833-1896) »  : […] Le « père fondateur » de la bande dessinée sans phylactères est le Suisse francophone Rodolphe Töpffer (1799-1846). Dès 1827, il compose, sans les commercialiser, des « histoires en estampes », admirées par Goethe. En mars 1833, Töpffer publie Histoire de Monsieur Jabot , qui sera suivie de six autres albums. Il est aussi le premier théoricien de ce mode d'expression, dont il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bande-dessinee/#i_5850

MODE - Le phénomène et son évolution

  • Écrit par 
  • Valérie GUILLAUME
  •  • 11 182 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « La photographie »  : […] « Avant les années 1880, les seules photos de mode [sont] à usage commercial, de format carte de visite. [C'est] avec l'amélioration de la technique de reproduction en similigravure », entre 1885 et 1890, que les photographies de mode sont publiées dans la presse (N. Hall-Duncan). En 1901 paraissent Les Modes , publication périodique illustrée de reproductions photographique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-le-phenomene-et-son-evolution/#i_5850

PHOTOGRAPHIE (art) - Le statut esthétique

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 5 133 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Premières discussions, premiers errements »  : […] On peut énumérer trois des tares qui ont marqué les débuts de la photographie : la contradiction entre ses origines de caractère expérimental, scientifique, en tout cas exemptes d'idées préconçues sur le rôle du « daguerréotype », et les appétits de « réalisme » au sens vague, appétits extra-artistiques du public ; l'épuisante controverse qui s'instaura d'emblée pour savoir a priori si la photogra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-le-statut-esthetique/#i_5850

PHOTO-INTERPRÉTATION

  • Écrit par 
  • Max GUY
  •  • 2 258 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Invention et diffusion »  : […] C'est en 1858 que Gaston Félix Tournachon, dit Nadar, qui prendra la même année la première photographie aérienne en ballon , déposait un brevet d'invention « pour un nouveau système de photographie aérostatique » permettant le « levé des plans topographiques, hydrographiques et cadastraux », ainsi que la direction des « opérations stratégiques par le levé des fortifications ». La photo-interpréta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photo-interpretation/#i_5850

SALONS, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 4 108 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'époque contemporaine : liberté ou sélection »  : […] La Révolution française consacra le principe des Salons, mais en transforma l'esprit en en faisant une exposition publique et internationale des artistes vivants et non plus des seuls membres d'une corporation. Le 21 août 1791, l'Assemblée nationale, « considérant qu'il n'y avait plus pour aucune partie de la nation ni pour aucun individu aucun privilège, qu'il n'y avait plus ni jurandes ni corpor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salons-histoire-de-l-art/#i_5850

Voir aussi

Pour citer l’article

Paul-Louis ROUBERT, « NADAR GASPARD-FÉLIX TOURNACHON dit (1820-1910) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nadar/