MUSÉES DE MOULAGES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Artémis chasseresse ou Diane de Versailles, sculpture, copie romaine

Artémis chasseresse ou Diane de Versailles, sculpture, copie romaine
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Sphinx des Naxiens

Sphinx des Naxiens
Crédits : Index/ Bridgeman Images

photographie


L'intérêt que l'on porte au moulage est dû à la fragilité des originaux. L'usure, par les agents atmosphériques, des pièces exposées à l'extérieur jointe à celle des phénomènes de pollution dans les villes ont en effet accéléré les processus de dégradation. On a remplacé par des moulages les statues de l'Érechthéion – les célèbres Caryatides de l'Acropole –, les restes du fronton ouest du Parthénon, les reliefs de la cathédrale de Reims et, place de la Concorde à Paris, les chevaux de Marly.

En Grèce, un débat public a posé la question de savoir jusqu'à quel point on pouvait se sentir autorisé à dénaturer l'aspect « authentique » d'un monument. A-t-on le droit de remplacer par une copie une colonne de l'Érechthéion emportée par lord Elgin au début du xixe siècle et de modifier ainsi l'aspect du bâtiment tel qu'on le connaît depuis plus d'un siècle et demi ? Il est vrai que, si les techniques pour prendre les empreintes ont fait de grands progrès, les recherches sur les matériaux avec lesquels on tire les moulages sont sans doute moins avancées : les Caryatides sont aujourd'hui en ciment, et cela se voit ! Le moulage joue aussi un rôle de substitut pour les œuvres difficiles à transporter : les Allemands ont conçu en 1988 à Berlin une exposition sur l'empereur Marc Aurèle faite uniquement de moulages en plâtre. On moule aussi des sols d'habitats préhistoriques, que l'on peut ainsi étudier à loisir. Ces sols sont stockés dans les musées d'anthropologie ou de préhistoire, qui deviennent les nouveaux musées de moulages du xxe siècle. Pourtant, les anciens musées n'ont rien perdu de leur charme et de leur intérêt : ils renferment ces chefs-d'œuvre qui furent les clés de la culture européenne jusqu'au début du xxe siècle.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MUSÉES DE MOULAGES  » est également traité dans :

ART (L'art et son objet) - La reproduction en art

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 2 028 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Répliques et copies »  : […] Le vocabulaire spécialisé entérine une différence entre les « répliques » d'une œuvre , élaborées par l'artiste ou sous sa direction, et les « copies » exécutées par des mains mercenaires. Jusqu'à une période récente, la copie d'après les maîtres joua un rôle de premier plan dans l'enseignement artistique. Cette pratique permettait aux étudiants d'acquérir une solide technique et d'affiner leur go […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-l-art-et-son-objet-la-reproduction-en-art/#i_85407

MUSÉES D'ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Maurice CULOT, 
  • Simon TEXIER
  •  • 3 694 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des musées à géométrie variable »  : […] Franchir la porte d'un musée, même s'il s'agit du Palais de la découverte, c'est s'apprêter à voir ce qu'on s'attend à y trouver. Musée d'art ancien, d'art moderne, de l'affiche, de la publicité, de la mode, de la dentelle, de la mine, de la bière.... autant de lieux, des plus culturels aux plus conviviaux, dont le nom est parlant. Leur dénomination évoque en effet avec précision des images, des o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musees-d-architecture/#i_85407

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Claude MOSSIERE, Roland ETIENNE, « MUSÉES DE MOULAGES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/musees-de-moulages/