PALADINO MIMMO (1948- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre et sculpteur, Mimmo Paladino est né à Paduli (Benevento) en 1948. Lorsque, en 1980, il participe à la biennale de Venise, il est aux côtés d'un groupe de jeunes artistes italiens pour lesquels Achile Bonito Oliva invente la notion de trans-avant-garde. Le critique y proclame le retour en force de la peinture, grâce « à une exécution manuelle qui ramène la peinture dans le monde de l'art ». De plus, il préconise l'emprunt de fragments à tous les styles appartenant aux grandes périodes de l'histoire de l'art, à condition qu'elles interviennent dans le tableau de manière signifiante

En 1977, Mimmo Paladino signe une œuvre intitulée Silenziozo, mi ritiro a dipingere (Silencieux, je me retire pour peindre), où la figure de l'artiste apparaît pour la première fois, accompagnée de motifs animaliers et d'objets domestiques. Véritable déclaration d'intention, ce tableau affirme très clairement la quête d'une pratique personnelle, face à l'austérité et au dogmatisme de l'art conceptuel et minimal mais également de l'Arte povera, omniprésents sur la scène italienne et internationale de l'époque. Comme les peintres regroupés autour de la trans-avant-garde, il opte pour la toile, la peinture en tant qu'expression directe de tout langage, la couleur de préférence dans des tonalités méditerranéennes et la licence de citer les œuvres du passé, dans le cadre d'une « culture postmoderne », telle que la prônait Achile Bonito Oliva. Juxtaposant des styles et des images disparates, le plus souvent aux résonances mythiques et symboliques, Paladino affiche ses emprunts qui sont pléthoriques, avec une prédilection pour l'archaïsme, qu'il s'agisse de l'art africain ou byzantin, des peintures rupestres ou de la sculpture romane. Ainsi naissent à partir des années 1980 toute une série de très grands formats dominés par la présence du corps humain en mouvement parfois (Grande-Cabalista, 1981-1982 ; Vento de Matino, 1981), mais le plus souvent statique, saisi dans une position hiératique dont la si [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PALADINO MIMMO (1948- )  » est également traité dans :

TRANS-AVANT-GARDE

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 1 115 mots

Mouvement artistique international d'après guerre, la trans-avant-garde a été conçue et théorisée, pendant les années 1970, par le critique d'art italien Achille Bonito Oliva, autour d'artistes italiens de cette décennie, comme Marco Bagnoli, Sandro Chia, Francesco Clemente, Enzo Cucchi, Nicola De Maria, Mimmo Paladino et Remo Salvadori. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trans-avant-garde/#i_50218

Pour citer l’article

Maïten BOUISSET, « PALADINO MIMMO (1948- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mimmo-paladino/