CLEMENTE FRANCESCO (1952- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre et dessinateur italien, né le 23 mars 1952 à Naples.

Francesco Clemente se rend à Rome en 1970, où il étudie l'architecture à l'université. Il travaille sur la représentation intense, expressive et sombre du corps humain – parfois le sien – contribuant à définir ce que les critiques appellent le néoexpressionnisme. Ce mouvement refuse l'abstraction qui caractérise, en grande partie, la peinture européenne et américaine des années 1970. Audacieuse et conflictuelle, au contenu souvent sexuel et allégorique, l'œuvre de Clemente – tout comme celle d'artistes tels que Georg Baselitz, Anselm Kiefer ou Sandro Chia – suscite un regain d'intérêt international pour l'art européen des années 1980. Bien que suffisamment figurative pour être toujours identifiable, la peinture de Francesco Clemente combine des éléments de manière poétique et ambiguë. Grand voyageur, il se déplace régulièrement entre ses résidences de Rome, New York, Taos (Nouveau-Mexique) et Chennai (anc. Madras), en Inde. Sa peinture allusive, suggestive et mystique puise dans diverses cultures dont il explore les richesses. Sa fascination pour l'hindouisme lui offre en outre un éclairage inédit sur les traditions culturelles européennes.

Clemente exécute souvent des cycles ou des séries de toiles. L'une d'elle, Francesco Clemente Pinxit (1981), réalisée en collaboration avec des artistes indiens, se compose de vingt-quatre miniatures mêlant sujets traditionnels et sujets contemporains. Il s'associe également à des artistes tels que Jean-Michel Basquiat et Andy Warhol. En outre, Clemente travaille sur des images, ou les crée, pour accompagner des textes de poètes des années 1950 : Gregory Corso, Robert Creeley et Allen Ginsberg. Sa peinture dramatique, représentant des figures humaines, contribue largement à revitaliser l'art italien du début des années 1980.

Fransesco Clemente est représenté par la galerie Gagosian, à Londres, qui organise régulièrement des expositions. Internationalement reconnues, les œuvres de l'artiste font également l'objet de nombreuses présentations : Metropolitan Museum de New York (1997), Solomon R. Guggenheim Museum à New York (1999), Reykjavik Art Museum en Islande (2004), James Cohan Gallery à Shanghai (2012).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  CLEMENTE FRANCESCO (1952- )  » est également traité dans :

TRANS-AVANT-GARDE

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 1 115 mots

Mouvement artistique international d'après guerre, la trans-avant-garde a été conçue et théorisée, pendant les années 1970, par le critique d'art italien Achille Bonito Oliva, autour d'artistes italiens de cette décennie, comme Marco Bagnoli, Sandro Chia, Francesco Clemente, Enzo Cucchi, Nicola De Maria, Mimmo Paladino et Remo Salvadori. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trans-avant-garde/#i_50350

Pour citer l’article

« CLEMENTE FRANCESCO (1952- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-clemente/