SPINKS MICHAEL (1956- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le boxeur américain Michael Spinks fut champion olympique dans la catégorie des poids moyens en 1976 et champion du monde professionnel des poids mi-lourds (1981-1985) puis des poids lourds (1985-1987).

Né le 13 juillet 1956 à Saint Louis (Missouri), Michael Spinks, poids moyen de grande taille (1,89 m), remporte le championnat de la Golden Gloves Association of America en 1976. La même année, aux jeux Olympiques de Montréal, il s'adjuge la médaille d'or dans la catégorie des poids moyens en battant en finale le Soviétique Rufat Riskiev. À Montréal, le frère de Michael Spinks, Leon Spinks, obtient également une médaille d'or, dans la catégorie des poids mi-lourds : il s'agit d'un doublé familial inédit en boxe.

Michael Spinks passe professionnel en 1977. Quatre ans plus tard, le 18 juillet 1981, il devient champion du monde des poids mi-lourds pour la World Boxing Association (W.B.A.) : il bat son compatriote Eddie Mustafa Muhammad aux points en quinze rounds.

Spinks défend ce titre à cinq reprises, contre des boxeurs de seconde zone, avant d'affronter, le 18 mars 1983 à Atlantic City (New Jersey), son compatriote Dwight Muhammad Qawi, tenant du titre des mi-lourds pour le World Boxing Council (W.B.C.). Spinks s'impose aux points, au terme des quinze reprises. Il unifie donc le titre des mi-lourds. Mais, en cette époque où les catégories et les fédérations de boxe se multiplient afin de faire prospérer le sport-business, l'International Boxing Federation (I.B.F.) voit le jour ; elle reconnaît Michael Spinks comme champion du monde. Le 25 février 1984, quand il affronte son compatriote Eddie Davis à Atlantic City, Spinks remet donc en jeu trois ceintures mondiales ! Il les conserve en s'imposant aux points, en douze reprises. Michael Spinks défend encore deux fois ses titres, remportant facilement les deux combats. Rares sont alors les pugilistes reconnus comme « champion du monde » par les trois fédérations de boxe concurrentes.

Néanmoins, M [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« SPINKS MICHAEL (1956- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-spinks/