SPINKS LEON (1953- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le boxeur américain Leon Spinks fut champion olympique des poids mi-lourds en 1976 et champion du monde professionnel des poids lourds en 1978.

Né le 11 juillet 1953 à Saint Louis, dans le Missouri, Leon Spinks fait une brillante carrière amateur dans la catégorie des poids mi-lourds. Néanmoins, lors des jeux Panaméricains, en 1975, il est battu en finale. Mais, en 1976, à Montréal, il devient champion olympique des poids mi-lourds, en dominant en finale le Cubain Sixto Soria. Ces Jeux constituent un succès pour la famille Spinks, puisque le frère de Leon, Michael Spinks, obtient la médaille d'or dans la catégorie des poids moyens.

L'année suivante, Leon Spinks (1,85 m, 89,5 kg) passe professionnel et boxe chez les poids lourds. Après sept combats seulement, il défie Muhammad Ali pour le titre mondial le 15 février 1978 à Las Vegas ; il s'impose face au champion vieillissant sur décision au terme des quinze reprises. Sept mois plus tard, le 15 septembre 1978, à La Nouvelle-Orléans, Ali gagne le match revanche, reconnu par la seule World Boxing Association (W.B.A.) – pour le World Boxing Council (W.B.C.), le champion du monde est l'Américain Ken Norton. La carrière de Spinks devient alors chaotique. Néanmoins, le 12 juin 1981 à Detroit, il affronte le champion du monde W.B.C., son compatriote Larry Holmes ; mais ce dernier s'avère très supérieur et remporte le combat sur arrêt de l'arbitre au troisième round.

Leon Spinks aura encore une fois l'occasion de disputer un combat titre mondial en jeu. Il a perdu 5 kilogrammes afin de pouvoir tenter sa chance dans une nouvelle catégorie, celle des lourds-légers – une catégorie intermédiaire entre les mi-lourds et les lourds, créée en 1980 afin de multiplier les combats et les titres mondiaux, dans le cadre d'un sport-business qui chagrine les passionnés du « noble art ». Il affronte donc, le 22 mars 1986 à Reno, dans le Nevada, le tenant de ce titre pour la W.B.A., l'Américain Dwight Muhammad Qawi. Ce dernier bat sèchement Spinks (arrêt de l'arbitre à la sixième reprise).

Leon Spinks ne mettra fin à sa carrière professionnelle qu'en 1995. Il a disputé quarante-six combats, remportant vingt-six victoires (dont quatorze par K.O.).

—  Universalis

Classification

Autres références

«  SPINKS LEON (1953- )  » est également traité dans :

SPINKS MICHAEL (1956- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 661 mots

Le boxeur américain Michael Spinks fut champion olympique dans la catégorie des poids moyens en 1976 et champion du monde professionnel des poids mi-lourds (1981-1985) puis des poids lourds (1985-1987). Né le 13 juillet 1956 à Saint Louis (Missouri), Michael Spinks, poids moyen de grande taille (1,89 m), remporte le championnat de la Golden Gloves Association of America en 1976. La même année, au […] Lire la suite

Pour citer l’article

« SPINKS LEON (1953- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-spinks/