MEZZROW MEZZ (1899-1972)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

S'étant initié au jazz en prison, le clarinettiste Milton « Mezz » Mezzrow (de son véritable nom Mesirow) joue dans diverses formations de Chicago, avant de diriger lui-même plusieurs groupes à New York, puis en Europe.

Présenté par le critique français Hugues Panassié comme le plus grand jazzman blanc, il est plus généralement considéré comme un soliste aux idées courtes et à la technique insuffisante. Il faut toutefois admirer en lui l'animateur de séances (avec Sidney Bechet, par exemple) qui comptent parmi les plus remarquables du style traditionnel et qui ont contribué à la naissance du mouvement Revival. Il est surtout l'auteur de Really The Blues (La Rage de vivre) écrit en collaboration avec le journaliste B. Wolfe. Ce livre apporte l'un des témoignages les plus percutants sur l'existence quotidienne des musiciens de jazz, sur les contraintes économiques et sociales qu'ils subissent, sur la répercussion de la question raciale dans leur vie et leur métier même, sur leur confrontation avec le problème de la drogue, enfin sur le rejet dont ils font l'objet de la part de la culture officielle. La verve et l'amertume dont il est gorgé sont les stigmates mêmes du blues, transposés dans le domaine littéraire.

—  Alain GERBER

Écrit par :

  • : docteur en psychologie, membre du Collège de pataphysique et de l'Académie du jazz, romancier

Classification

Pour citer l’article

Alain GERBER, « MEZZROW MEZZ - (1899-1972) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mezz-mezzrow/