TRAVIS MERLE (1917-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Merle Travis est l'un des grands guitaristes de la country music et son jeu en finger-picking à deux doigts, syncopé, précis et inventif, qu'il développe autant dans les disques sous son nom que derrière d'innombrables chanteurs, a eu une influence considérable : Chet Atkins, Doc Watson ou Marcel Dadi ne sont que quelques-uns de ses émules. Mais ses talents vont bien au-delà de la guitare, puisqu'il a signé de nombreuses bandes dessinées, des fictions et a figuré dans plusieurs films, parmi lesquels From Here to Eternity, de Fred Zinnemann (Tant qu'il y aura des hommes, 1953) et Honkytonk Man, de Clint Eastwood (1982).

Merle Robert Travis naît le 29 novembre 1917 à Rosewood, dans une région minière du Kentucky. Il apprend la guitare avec des voisins, parmi lesquels Ike Everly, et joue dès l'enfance dans plusieurs spectacles itinérants, avant de partir tenter sa chance en Californie en 1944. Il y devient vite une figure très populaire auprès des nombreux migrants récents venus travailler dans les chantiers navals. Il enregistre à partir de 1946, pour le label Capitol, une œuvre abondante dominée par sa voix chaude, sa guitare électrique insérée dans un orchestre jazzy particulièrement dansant et, surtout, des textes ironiques et pleins d'humour, dont le public raffole : No Vacancy, Smoke Smoke Smoke, Cincinnati Lou, Divorce Me C.O.D., Three Times Seven, Dark as a Dungeon... Il signe aussi d'irrésistibles pièces instrumentales qui continuent à être des modèles pour les apprentis guitaristes du monde entier : Merle's Boogie Woogie, Walking the Strings, Cannonball Rag.

Au cours des années 1950, les goûts du public qui changent, des problèmes conjugaux et un alcoolisme chronique semblent peser lourd sur la vie et la carrière de Merle Travis. Mais lorsqu'en 1955 Tennessee Ernie Ford reprend Sixteen Tons, une composition de Travis passée inaperçue, et en fait [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Gérard HERZHAFT, « TRAVIS MERLE - (1917-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/merle-travis/