Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MCCONAUGHEY MATTHEW (1969- )

Acteur américain. Matthew David McConaughey naît le 4 novembre 1969 à Uvalde (Texas). Il grandit à Longview et s’inscrit à l’université du Texas à Austin, avec l’intention d’étudier le droit. Il s’oriente finalement vers la production cinématographique et obtient un diplôme (bachelor) dans ce domaine en 1993. C’est alors que, aux côtés d’autres jeunes acteurs encore inconnus, il joue dans une comédie mettant en scène des étudiants d’université, Génération rebelle (Dazed and Confused, 1993), de Richard Linklater, appelée à devenir un film culte. Son rôle, qui se limitait à l’origine à quelques lignes, est développé pour donner au sympathique fainéant qu’il interprète plus de place à l’écran. Sur la lancée, il obtient des seconds rôles dans des films tels que Une équipe aux anges (Angels in the Outfield, 1994), Avec ou sans hommes (Boys on the Side, 1995) et Lone Star (1996).

Il décroche ensuite un premier rôle, celui d’un avocat défendant un Noir (Samuel L. Jackson) accusé du meurtre de deux Blancs qui ont violé sa sœur, dans Le Droit de tuer ? (A Time to Kill, 1996), d’après le roman de John Grisham. Il mène avec Jodie Foster une joute sentimentale et philosophique dans Contact (1997), adaptation d’un roman de Carl Sagan ayant pour sujet la communication avec des extraterrestres, et, cette même année, joue dans Amistad, de Steven Spielberg. Dans Le Gang des Newton (The Newton Boys, 1998), il interprète un personnage qui, avec ses frères, dans les années 1920, abandonne les travaux des champs pour devenir braqueur de banques. Sa composition dans En direct sur Ed TV (EDtv, 1999), une comédie racontant l’histoire d’un homme qui devient l’un des tout premiers héros de la télé-réalité, est éclipsée par celle de Jim Carey dans The Truman Show, un long-métrage sorti un an plus tôt et qui aborde le même thème. Un temps, il semble se cantonner aux rôles de héros romantique plutôt propret dans toute une série de comédies sentimentales : Un mariage trop parfait (The WeddingPlanner, 2001), Comment se faire larguer en 10 leçons (How to Lose a Guy in 10 Days, 2003), Playboy à saisir (Failure to Launch, 2006), L’Amour de l’or (Fool’s Gold, 2008) et Hanté par ses ex (Ghosts of GirlfriendsPast, 2009). En donnant la réplique à des actrices comme Jennifer Lopez, Kate Hudson et Sarah Jessica Parker, il attire l’attention tout autant sur son physique d’athlète et son sourire désinvolte que sur ses qualités d’acteur. Pendant cette période, on le voit également dans la comédie d’aventures Sahara (2005) et une satire du cinéma d’action hollywoodien, Tonnerre sous les tropiques (TropicThunder, 2008).

Matthew McConaughey va connaître un tournant dans sa carrière avec La Défense Lincoln (2011), un drame juridique dans lequel il interprète le rôle d’un avocat désabusé qui travaille sur la banquette arrière de sa voiture, une Lincoln. Il crève ensuite l’écran en tueur à gages venimeux dans Killer Joe (2011), d’après une pièce de théâtre de Tracy Letts. Aux côtés de Zac Efron et de Nicole Kidman, on le retrouve en reporter dans un film noir drôle et salace, Paperboy (2012), qui se déroule dans la chaleur humide de la Floride. Mentionnons également sa prestation d’un homme en fuite jouant les pères de substitution dans Mud. Sur les rives du Mississippi (Mud, 2013), de Jeff Nichols, et son rôle de propriétaire d’un club de strip-tease masculin dans le film de Steven SoderberghMagic Mike (2012), qui remporte un vif succès aux États-Unis. Dans Dallas Buyers Club (2013), de Jean-Marc Vallée, il incarne Ron Woodroof, un électricien texan qui fait de la contrebande de médicaments après avoir appris qu’il est atteint du sida et qu’il ne peut se procurer légalement aux États-Unis les produits pharmaceutiques dont il a besoin. Ce rôle lui vaut de remporter l’oscar du meilleur acteur. Il joue également au[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi