MATTEIS NICOLA (fin XVIIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Musicien napolitain, dont on ignore les dates de naissance et de mort, qui émigra en Angleterre, où il apparaît en 1672. Professeur de chant, de guitare, mais surtout remarquable violoniste, il publia à Londres sept recueils de pièces pour violon, groupées en suites, trois recueils d'airs et une Ode à sainte Cécile, à l'occasion de la fête annuelle, traditionnelle à Londres.

—  Philippe BEAUSSANT

Écrit par :

  • : directeur de l'Institut de musique et danse anciennes de l'Île-de-France, conseiller artistique du Centre de musique baroque de Versailles

Classification

Pour citer l’article

Philippe BEAUSSANT, « MATTEIS NICOLA (fin XVIIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/matteis-nicola/