MARSYAS PEINTRE DE (milieu à 3e quart IVe s. av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le peintre que l'on désigne sous le nom conventionnel de Peintre de Marsyas est un des rares artistes dignes de ce nom, une des rares personnalités affirmées, parmi les décorateurs de vases attiques à figures rouges du ~ ive siècle. En effet, à la suite de la défaite subie par Athènes en ~ 404, à la fin de la guerre du Péloponnèse, les exportations de céramique attique faiblirent et l'activité des ateliers connut un déclin notable, à la fois en quantité et en qualité, d'autant plus que des centres de fabrication nouveaux et concurrents produisaient désormais, en Grande-Grèce (Sicile et surtout Italie méridionale), des vases à figures rouges d'un niveau comparable à celui de la céramique d'Athènes. Un style « fleuri » abâtardi se prolongea jusqu'aux environs de ~ 370, avec une fâcheuse tendance au relâchement du dessin, à la surcharge dans la composition et à l'emploi surabondant de rehauts blancs ou bleus et de dorure, souvent en relief. Dans le courant du deuxième quart du siècle, cependant, se produisit une sorte de renaissance, éphémère mais incontestable, avec la réapparition d'une céramique au décor soigné, à nouveau appréciée par des acheteurs étrangers et décorée selon un style que l'on nomme justement « style de Kertch », d'après le nom moderne de la ville de Crimée, en Russie méridionale, près de laquelle un grand nombre de ces vases ont été découverts, exportés qu'ils avaient été vers la région de l'antique colonie milésienne de Panticapée. Ce style de Kertch dura environ un demi-siècle, jusqu'à la disparition définitive de la céramique attique à figures rouges, vers ~ 310. Il connut son apogée vers ~ 360-~ 340, avec notamment le Peintre de Marsyas.

Alors que la production céramique du ~ ive siècle tend à devenir un art industriel, le Peintre de Marsyas est resté un artisan, auquel on n'a pu attribuer à ce jour que huit vases entiers (en comptant une hydrie d'une collection privée de Marseille publiée par F. Salviat, « Une hydrie nouvelle du Peintre de Marsyas », in Bulletin de correspondance hellénique, no 98, 1974 [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : ancien membre de l'École française d'archéologie d'Athènes, docteur ès lettres, professeur de civilisation grecque à la Sorbonne (Paris IV)

Classification

Pour citer l’article

Jean-Jacques MAFFRE, « MARSYAS PEINTRE DE (milieu à 3e quart IVe s. av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marsyas-peintre-de/