MONTI MARIO (1943- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'économiste et universitaire Mario Monti a été, de novembre 2011 à avril 2013, le 82e président du Conseil italien, alors qu'il n'était pas un homme politique. En soi, ce n'était pas une nouveauté, puisque deux dirigeants de la Banque d'Italie avaient déjà occupé la même fonction : Carlo Azeglio Ciampi en 1993-1994 et Lamberto Dini en 1995-1996. À chaque fois, le recours à cette procédure est le symptôme d'une grave crise politique. En outre, Mario Monti a formé le deuxième gouvernement entièrement technique, sans aucun représentant des partis politiques, de la République italienne, après celui de Lamberto Dini.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur d'histoire et de sociologie politique à Sciences Po, Paris

Classification

Autres références

«  MONTI MARIO (1943- )  » est également traité dans :

ITALIE - La vie politique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Geneviève BIBES, 
  • Marc LAZAR
  • , Universalis
  •  • 31 399 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le gouvernement de techniciens de Mario Monti  »  : […] Aussitôt, le président de Giorgio Napolitano propose la présidence du Conseil à Mario Monti, ancien commissaire européen, président de la prestigieuse université milanaise de la Bocconi, qu’il venait de nommer sénateur à vie. Celui-ci forme un gouvernement entièrement composé de technocrates que les principaux partis politiques (P.D.L., P.D. et U.D.C., mais pas la Ligue du Nord ni l’I.d.V.) souti […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marc LAZAR, « MONTI MARIO (1943- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-monti/