CIAMPI CARLO AZEGLIO (1920-2016)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À travers les diverses fonctions qu’il a occupées, Carlo Azeglio Ciampi a profondément marqué la vie de l’Italie contemporaine. Né à Livourne (Toscane) le 9 décembre 1920, il fait des études de lettres à l’École normale de Pise. Mobilisé en 1941, il rejoint l’armée italienne en Albanie. Le 8 septembre 1943, il se trouve en permission en Italie lorsqu’il apprend la signature de l’armistice. Il décide alors de rejoindre la Résistance et d’échapper à la conscription obligatoire instaurée par la République sociale de Salò. Après avoir traversé les lignes allemandes, il se cache pendant plusieurs mois dans les Abruzzes, en compagnie du professeur Guido Calogero, qui l’invite à rejoindre le Parti d’action, éphémère mouvement issu de la Résistance. Ce sera le seul engagement partisan de la vie de Ciampi.

Après une courte expérience de l’enseignement, il est reçu en 1946 au concours d’entrée à la Banque d’Italie, où il passera quarante-sept ans, gravissant tous les échelons. Il travaille d’abord dans la filiale de Macerata (Marches), puis au bureau des études, où il parfait ses connaissances en économie, avant d’en devenir le directeur général. En 1979, la Banque d’Italie connaît le moment le plus dramatique de son histoire. Son gouverneur, Paolo Baffi, remet sa démission après avoir été injustement mis en cause par la magistrature romaine avec son adjoint Mario Sarcinelli (les deux hommes seront blanchis par la suite). Très lié à Baffi, Ciampi lui succède à la tête de la Banque d’Italie le 8 octobre 1979, six mois après l’entrée de la lire dans le système monétaire européen (SME).

Pendant son long mandat de gouverneur (1979-1993), Ciampi mène d’importantes réformes, telles que l’indépendance de la Banque d’Italie (juillet 1981), désormais dispensée de l’obligation d’acheter les bons du Trésor restés invendus. En 1988, il participe aux travaux du comité Delors, appelé à définir les conditions techniques du passage à la monnaie unique européenne. Dans un contexte marqué par une forte inflation, Ciampi essaie de stabiliser la lire itali [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CIAMPI CARLO AZEGLIO (1920-2016)  » est également traité dans :

ITALIE - La vie politique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Geneviève BIBES, 
  • Marc LAZAR
  • , Universalis
  •  • 31 392 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Cinq années de centre gauche  »  : […] Romano Prodi, flanqué de Walter Veltroni, vice-président du Conseil et ministre des Biens culturels, compose en mai 1996 un gouvernement avec les représentants des partis et des personnalités indépendantes, dont Carlo Azeglio Ciampi, qui prend le portefeuille du Budget et du Trésor. Le premier but que se fixe la nouvelle équipe consiste à faire ent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-la-vie-politique-depuis-1945/#i_21657

Les derniers événements

10-23 mai 2006 • ItalieÉlection de Giorgio Napolitano à la présidence et formation du gouvernement Prodi.

. Le président sortant, Carlo Azeglio Ciampi, avait choisi de ne pas se représenter. Le 16, Giorgio Napolitano, qui a pris ses fonctions la veille, charge Romano Prodi, vainqueur des élections législatives d'avril, de former le gouvernement. Le 17, Romano Prodi présente un gouvernement numériquement [...] Lire la suite

10-16 décembre 2004 • ItalieSuite de l'affrontement entre Silvio Berlusconi et les milieux judiciaires.

bénéficier Cesare Previti, député de Forza Italia, ancien ministre et ancien dirigeant de la Fininvest, condamné à deux reprises à des peines de prison pour corruption. Le 16, le président de la République Carlo Azeglio Ciampi refuse de promulguer la loi relative à la réforme de la magistrature adoptée [...] Lire la suite

2-15 décembre 2003 • ItalieRenvoi de la loi sur l'audiovisuel devant le Parlement.

, dirigé par le président du Conseil, Silvio Berlusconi. Il permet également à ce dernier de conserver ses trois chaînes hertziennes alors qu'une décision de la Cour constitutionnelle lui imposait d'en transférer une sur le satellite avant la fin de l'année. Le 15, le président Carlo Azeglio Ciampi [...] Lire la suite

5-28 janvier 2002 • Italie - Union européenneTension entre Rome et Bruxelles.

par le président Carlo Azeglio Ciampi à s'expliquer sur sa politique européenne devant la Chambre des députés, Silvio Berlusconi évoque l'Europe comme « un idéal, une conviction, une nécessité », mais fustige « l'Europe du directoire, de l'exclusion ». Le 28, le Conseil des ministres européens [...] Lire la suite

9-21 juin 2001 • ItalieInstallation du gouvernement de Silvio Berlusconi.

Le 9, le président Carlo Azeglio Ciampi nomme au poste de président du Conseil Silvio Berlusconi, chef de la coalition de la Maison des libertés, victorieuse des élections législatives en avril. Le 10, le nouveau président du Conseil présente son équipe. Ses deux alliés électoraux, Gianfranco Fini [...] Lire la suite

13-27 mai 2001 • ItalieVictoire de la coalition de droite de Silvio Berlusconi aux élections législatives.

(extrême droite) de Gianfranco Fini est en léger recul, avec 12 p. 100 des voix, et la Ligue du Nord (régionaliste) d'Umberto Bossi s'effondre, avec 3,9 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 81,2 p. 100. Le 16, le président Carlo Azeglio Ciampi charge Silvio Berlusconi de former le gouvernement. Le 27, lors du second tour des élections municipales partielles, le centre gauche conserve les municipalités de Rome, Naples et Turin.  [...] Lire la suite

16-28 avril 2000 • ItalieRemplacement du président du Conseil Massimo D'Alema par Giuliano Amato.

Berlusconi, président du Conseil de mai 1994 à janvier 1995, exige des élections anticipées. Le 17, le président du Conseil, Massimo D'Alema, présente sa démission au président Carlo Azeglio Ciampi. Il refuse de solliciter un vote de confiance au Parlement, comme le chef de l'État le lui demande. Le 21 [...] Lire la suite

18-23 décembre 1999 • ItalieBrève crise gouvernementale.

Le 18, le président du Conseil, Massimo D'Alema, présente sa démission. Il était désavoué par la composante socialiste de sa majorité qui est hostile à sa candidature aux élections générales de 2001. Le 20, le président Carlo Azeglio Ciampi désigne le président du Conseil sortant pour constituer [...] Lire la suite

13 mai 1999 • ItalieÉlection de Carlo Azeglio Ciampi à la présidence.

Les grands électeurs élisent Carlo Azeglio Ciampi à la présidence de la République en remplacement d'Oscar Luigi Scalfaro. Faisant l'objet d'une quasi-unanimité au sein de la classe politique, Carlo Azeglio Ciampi est élu dès le premier tour de scrutin, avec 71,4 p. 100 des suffrages. Le nouveau [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Alessandro GIACONE, « CIAMPI CARLO AZEGLIO - (1920-2016) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-azeglio-ciampi/