BRION MARCEL (1895-1984)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En vrai romantique, Marcel Brion a cru à l'unité de la création artistique. De culture humaniste et de curiosité universelle, il s'est intéressé avec un égal bonheur à l'histoire, à l'archéologie, à la musique, au fantastique en littérature et dans les arts plastiques. Aussi ne saurait-on distinguer celui qui a consacré des études profondes et raffinées à Goethe (1949), à Vinci (1952), à Michel Ange (1939), à Laurent le Magnifique (1937) dans la suite Génie et destinée, celui qui a disserté sur L'Art abstrait (1956), L'Art fantastique (1961), celui qui savait fort bien parler de Schumann (Robert Schumann et l'âme romantique, 1954) et celui qui a composé nouvelles et romans où l'étrange et le merveilleux se combinent en variations subtiles : on y reconnaît la marque d'un même esprit et les manifestations d'une même sensibilité. Loin d'encourir le reproche de dispersion qu'on lui a fait parfois, Marcel Brion se signale au contraire par la cohérence de ses recherches. Elles trouvent leur point d'application dans des domaines différents, mais se ramènent à un unique objet, le rêve et son pouvoir créateur. Scruter les Kreisleriana de Schumann, les paysages tragiques de Kaspar David Friedrich, les récits initiatiques de Novalis et de Hoffmann, les mosaïques de Ravenne et les monuments d'Égypte prouve que l'on se fait une conception religieuse de la nature, que l'on a le sens du mystère et du sacré.

Si Marcel Brion donne à la musique la précellence sur les autres arts, c'est qu'elle constitue le lien privilégié entre Dieu, la nature et les hommes : elle est le moyen de transcender le temps. Il aime à citer Wackenroder qu'il a si bien décrit dans son admirable exploration de l'Allemagne romantique (1962-1977) : « La musique élève l'homme à la foi ; elle est le seul chemin qui nous rapproche de la félicité divine. » Le romantisme est un fait total qui embrasse la philosophie, tous les arts, toutes les manifestations de la vie : c'est la liberté unie [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marcel SCHNEIDER, « BRION MARCEL - (1895-1984) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-brion/