PINCHERLE MARC (1888-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Il fit très bien son métier de critique qui consiste à exciter à penser. » Ce mot de Faguet sur Brunetière, Marc Pincherle rêvait de le mériter. Qui, hésiterait à lui décerner cette posthume consolation ?

Il reste pour le plus grand nombre l'apôtre de Vivaldi mais aussi le chroniqueur fidèle et acharné, attaché durant trente ans aux Nouvelles littéraires.

Le petit homme droit et vif que l'on voyait partout où la musique se faisait, à l'œil malicieux, au crayon habile (ses croquis étaient appréciés), à la drôlerie caustique, à l'intégrité infaillible avait partagé sa vie entre deux métiers : la musicologie et la critique. Il disait du premier qu'il était plus facile que le second. Le musicologue choisit son domaine, il en trace les limites ; le critique, qui juge les autres, au contraire doit « tout savoir sur la musique, disait-il, sur l'acoustique, les lois physiques et physiologiques, sur les civilisations, les formes, les hommes » et, ayant acquis cette science universelle, il ne doit pas oublier qu'il est le lien entre le monde de la musique et ses contemporains. Pincherle disait volontiers que la critique repose sur la confiance qu'il inspire à ses lecteurs. « L'attrait majeur de notre profession, a-t-il écrit, c'est le sentiment que nous avons parfois de créer dans notre public une harmonie de goûts, une „sympathie“ au sens étymologique du mot, grâce à quoi nos opinions trouvent en lui une résonance... Porter ainsi quelque clarté sur des zones d'ombre, essayer de mieux situer une œuvre, aider un créateur ou un interprète trop modeste à revendiquer sa place au soleil, ramener à leur juste proportion des succès de snobisme, autant de tâches dont l'utilité me semble évidente et qui entrent dans les attributions de la critique quotidienne. »

Marc Pincherle naît en Algérie, à Constantine, le 13 juin 1888. À un père officier de carrière, bon musicien amateur, il doit sans doute son penchant pour la musique ; mais il avoue avoir embrassé la carrière de musicologue et de critique (cet [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : écrivain et musicologue, secrétaire général adjoint de l'Académie Charles-Cros

Classification

Pour citer l’article

Guy ERISMANN, « PINCHERLE MARC - (1888-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-pincherle/