LE BOT MARC (1921-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deux préoccupations traversent la vie de Marc Le Bot, celle de l'art et celle de l'écriture que ses travaux d'enseignant chercheur comme son œuvre d'essayiste et de poète lient de façon indissoluble.

Né le 9 septembre 1921 à Combrit (Finistère), Marc Le Bot est mort à Paris le 25 mars 2001. Sa personnalité restera marquée par le contexte tendu de sa jeunesse bretonne. Après ses études supérieures, il enseigne les lettres classiques en lycée, mais ses intérêts essentiels l'entraînent dans le sillage de Pierre Francastel, titulaire depuis 1948 de la chaire de sociologie de l'art à l'École pratique des hautes études où s'engage un renouveau décisif dans l'approche des œuvres et de leur production. Après sa thèse de troisième cycle consacrée à Picabia (1967), Marc Le Bot est nommé maître assistant puis chargé d'enseignement à l'université de Paris-X-Nanterre où il fonde et dirige le Centre de recherches sur l'histoire de l'art contemporain. En 1973, ayant soutenu sa thèse d'État, Peinture et machinisme, il est élu à la chaire d'histoire de l'art contemporain de Paris-I qu'il occupe jusqu'à sa retraite active, en 1989. Conférencier international, auteur de plusieurs essais sur l'art, il collabore à des revues comme Critique ou Traverses, et notamment à Esprit où, en 1992, il s'engage dans le débat polémique, mettant en cause l'ère de l'après-Duchamp, ses dérives esthétiques, idéologiques et marchandes.

Marc Le Bot a été un médiateur généreux, plus soucieux de suggérer des méthodes et des pistes de réflexion que de prescrire ses propres vues ou de s'imposer par son érudition. Au sein de l'université, il fut sans doute le premier à s'investir de façon radicale dans l'actualité de l'art. Ses cours et séminaires rompaient avec le mode répandu de la leçon instituée, encombrée, selon sa formule, de „connaissances/méconnaissances“. Sa manière, exemplaire, se fondait sur des analyses délivrant sans cesse une nouvelle „matière à penser“. Par [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : professeur émérite des Universités, président du centre de recherche Pierre-Francastel

Classification

Pour citer l’article

Claude FRONTISI, « LE BOT MARC - (1921-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-le-bot/