MANITOBA, Canada

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La province du Manitoba est née en 1870, de même que les Territoires du Nord-Ouest, du partage d'une ancienne colonie britannique, la Terre de Rupert, concédée à la Compagnie de la baie d'Hudson. D'abord limité à la région faiblement peuplée de la rivière Rouge, le territoire de cette province s'agrandit en 1881, et de nouveau en 1912, d'une vaste partie du bouclier canadien et d'une zone côtière de la baie d'Hudson s'étendant jusqu'au 60e parallèle nord.

Manitoba : carte physique

Manitoba : carte physique

Carte

Carte physique de la province du Manitoba. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Comme les autres provinces dites des Prairies, le Manitoba se caractérise par la grande étendue de son territoire (649 950 km2), la faiblesse de sa population (1 148 400 hab. en 2006 ; densité moyenne : 2,1 hab./km2) et la simplicité de sa structure. Il s'en distingue toutefois notablement par l'extension moins considérable de son domaine agricole, par la concentration de plus de la moitié de sa population dans une seule région métropolitaine (Winnipeg, la capitale de la province, comptait 694 668 hab. en 2006), par le développement de son industrie manufacturière et par la présence d'un port de mer sur la baie d'Hudson.

La mise en valeur de la région manitobaine a toujours été profondément marquée par l'existence de deux régions naturelles à vocations fort différentes, celle du Nord et celle du Sud, ainsi que par l'importance relative de ses trois grandes voies d'accès.

La région du Nord, plateau ondulé d'une altitude moyenne de moins de 500 mètres et qui occupe 80 p. 100 du territoire de la province, est couverte de forêts et possède de nombreux lacs et rivières. Les sols sont pauvres, et le climat rigoureux est de type subarctique.

L'autre région naturelle (138 000 km2) occupe, au sud-ouest de la précédente, le reste du territoire de la province. Elle se caractérise par une végétation de prairie et de parc ; la saison végétative y est plus longue (de 90 à 120 jours) et les sols y sont meilleurs que dans la région du Nord.

Le territoire manitobain a été abordé du côté de la baie d'Hudson par des Anglais à la recherche du passage du Nord-Ouest. Vers le milieu du xviie siècle, des missionnaires et des trafiquants fran [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  MANITOBA, Canada  » est également traité dans :

CANADA - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 5 731 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Quatre ensembles du relief bien distincts »  : […] À première vue, le relief canadien semble d'une étonnante simplicité ; on en arrive même à imaginer qu'il n'est que le prolongement nordique du triptyque étatsunien associant Appalaches, plaines centrales et montagnes de l'Ouest. La réalité est différente, à deux titres : d'une part, si l'on retrouve bien les trois subdivisions précitées, force est de constater que leur présence au Canada est pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-cadre-naturel/#i_92876

CANADA - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Michel BRUNET, 
  • Alain NOËL
  •  • 19 332 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Développement et souveraineté »  : […] La devise choisie par les fondateurs du nouveau pays, A mari usque ad mare , exprimait l'œuvre déjà accomplie mais aussi un programme pour l'avenir. Sitôt constitué, le gouvernement canadien négocia l'achat des territoires du Nord-Ouest, propriété de la Compagnie de la baie d'Hudson (1869). L'année suivante, la province du Manitob […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-histoire-et-politique/#i_92876

CANADA - Réalités socio-économiques

  • Écrit par 
  • Ludger BEAUREGARD, 
  • Alain PAQUET, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 16 613 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les villes des Prairies »  : […] Alors que la Saskatchewan se contente d'un binôme urbain de taille assez modeste (Saskatoon, 257 000 hab. en 2009 ; Regina, 210 000 hab. en 2009), Alberta et Manitoba connaissent un taux d'urbanisation largement supérieur. On trouve de nombreuses ressemblances entre Winnipeg (742 400 hab.), capitale du Manitoba, Edmonton (1 155 000 hab.), capitale de l'Alberta, et Calgary (1 230 200 hab.), la vil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-realites-socio-economiques/#i_92876

PRAIRIES LES, Canada

  • Écrit par 
  • J. H. RICHARDS
  •  • 1 162 mots
  •  • 2 médias

Les Prairies canadiennes tirent leur originalité d'un ensemble de facteurs physiques et biologiques ainsi que de caractères socio-économiques particuliers. Le paysage demeure en général uniforme. Cette homogénéité se retrouve dans la présence souveraine d'un climat continental froid et semi-aride (ou subhumide), dans l'extension des terres noires ( tchernoziem ) et dans une a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-prairies-canada/#i_92876

Pour citer l’article

J. H. RICHARDS, « MANITOBA, Canada », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/manitoba-canada/