MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Principaux types d’émergences

Il existe de quelques dizaines à quelques centaines d’agents pathogènes émergents ou réémergents identifiés. Il n’existe en revanche pas d’explication unique à leur apparition, mais plutôt de nombreuses causes, chacune propre à telle ou telle bactérie, à tel ou tel virus. On peut cependant avancer un petit nombre de situations types d’émergence : le franchissement de la barrière d’espèce forçant le passage d’un pathogène de l’animal à l’homme ; l’acquisition de propriétés nouvelles par un agent pathogène déjà connu ; la rencontre nouvelle entre un agent pathogène, ou son vecteur, et l’homme.

Franchissement de la barrière d’espèce

En ce qui concerne le franchissement de la barrière d’espèce conduisant à l’émergence d’une maladie, l’équation de départ est simple, en apparence : l’agent pathogène prolifère chez une espèce animale, mais ne le peut pas chez l’homme ; puis un ou plusieurs événements font qu’il en acquiert la capacité et devient pathogène pour l’espèce humaine. Le sida est à ce titre un cas exemplaire. Vers la fin des années 1970, on note aux États-Unis (en Californie et dans l’État de New York) que des hommes homosexuels souffrent d’asthénie, de perte de poids, et finalement d’infections opportunistes comme les pneumocystoses (pneumonies provoquées par le champignon Pneumocystis carinii). En juillet 1981, l’usage accru de médicaments spécifiques de la lutte contre celles-ci alerte les centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC pour Centers for Disease Control and Prevention). On montre ensuite que les symptômes proviennent de l’effondrement des défenses immunitaires. On nomme cette maladie jamais encore décrite acquired immunodeficiency syndrome (AIDS, « sida » en français). En 1983, l’agent causal principal est identifié. C’est un rétrovirus humain dénommé HIV-1 (pour human immunodeficiency virus 1 ; VIH-1, « virus de l’immunodéficience humaine 1 » en français). Il en existe un second, moins fréquent, le VIH-2. Ces virus n’ [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

Médias de l’article

Virus VIH et lymphocyte T4

Virus VIH et lymphocyte T4
Crédits : SPL/ AKG-images

photographie

Relations de parenté entre virus humains VIH et virus simiens VIS

Relations de parenté entre virus humains VIH et virus simiens VIS
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tique en train de se nourrir

Tique en train de se nourrir
Crédits : SPL/ AKG-images

photographie

Véhicules de l’ONU près d’une rizière pendant la guerre de Corée

Véhicules de l’ONU près d’une rizière pendant la guerre de Corée
Crédits : AKG-images

photographie

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses-emergentes/