MAÎTRE DE FLORE (actif 2e moitié XVIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom donné à l'auteur inconnu d'une Flore (autrefois dans la collection d'Albenas, Montpellier) dont on rapproche un certain nombre de peintures, en particulier Le Triomphe de Flore (collection privée), La Naissance de l'amour (Metropolitan Museum, New York) et quelques dessins, Céphale et Procris (coll. G. Seligman, New York), œuvres marquées par le maniérisme bellifontain du milieu du xvie siècle sous l'influence de Rosso, de Primatice et de Nicoló dell'Abate. La personnalité de cet artiste fictif — dont le catalogue s'est beaucoup accru — est loin d'être cohérente et recouvre probablement plusieurs maîtres (l'un des Cousin, Ruggiero de Ruggieri, Giulio-Camillo dell'Abate ?) dont les œuvres respectives, encore fort mal connues, se rattachent toutes au courant décoratif, gracieux et sophistiqué, né à Fontainebleau.

—  Sylvie BÉGUIN

Écrit par :

  • : conservateur en chef au département des Peintures du musée du Louvre

Classification


Autres références

«  MAÎTRE DE FLORE (actif 2 e moitié XVI e s.)  » est également traité dans :

FONTAINEBLEAU ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 3 783 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Peintres méconnus, maîtres anonymes »  : […] , collection J. Erhmann, Paris). D'autres artistes restent anonymes, comme le charmant Maître de Flore, ainsi nommé d'après l'une de ses peintures, dont la maniérisme recherché, influencé par le Primatice et Nicolò, porte bien la marque des thèmes érotiques et précieux de l'école de Fontainebleau (La Naissance de l'Amour, New […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-fontainebleau/#i_13251

Pour citer l’article

Sylvie BÉGUIN, « MAÎTRE DE FLORE (actif 2e moitié XVIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-de-flore/