MAÏEUL ou MAYOL saint (906 env.-994)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en Provence, d'une grande famille, Maïeul se réfugia à Mâcon, ses domaines ayant été ravagés par les Sarrasins. Il étudia à Lyon, puis devint archidiacre de Mâcon. Il entra à Cluny, où, quelques années plus tard, en 948, l'abbé Aymar, devenu presque aveugle, se l'adjoignit et le fit élire abbé. Maïeul continua l'œuvre de réforme des monastères commencée par ses prédécesseurs, et il enrichit considérablement le patrimoine de Cluny. Il entretint des relations suivies avec les empereurs de Germanie Otton Ier (mort en 973) et Otton II (mort en 983) ; ce dernier aurait voulu le faire élire pape. Hugues Capet et son frère, le duc de Bourgogne Henri, ainsi que de nombreux seigneurs montraient aussi la plus grande déférence à l'abbé de Cluny, qui en profita pour leur arracher des monastères et y mettre des abbés réguliers. Maïeul jouit durant sa vie d'une autorité et d'une renommée de sainteté exceptionnelles. En 991, il fit élire son successeur Odilon. Maïeul mourut à Souvigny (Allier). Son culte fut très populaire au Moyen Âge.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  MAÏEUL ou MAYOL saint (906 env.-994)  » est également traité dans :

ABBAYES DE CLUNY - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 332 mots

909-910 L'abbaye de Cluny est fondée par le duc d'Aquitaine Guillaume III le Pieux sur l'un de ses domaines en Bourgogne. Elle fut placée sous la protection directe du pape. 910-927 Abbatiat de Bernon, le fondateur de l'ordre. Il lance alors le chantier de l'abbaye. 927-942 Abbatiat de saint Odon sous lequel fut te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbayes-de-cluny-reperes-chronologiques/#i_19430

CLUNY

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS, 
  • Carol HEITZ
  •  • 3 326 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une prospérité rapide »  : […] Le 2 septembre 909 (la date de 910 traditionnellement adoptée est due à une erreur dans le calcul de l'indiction), le duc d'Aquitaine, Guillaume III, donna la villa de Cluny à Bernon, abbé de Baume (Baume-les-Messieurs, Jura) pour y fonder un monastère de douze moines vivant sous la règle de saint Benoît, sans être soumis à d'autre juridiction, ecclésiastique ou laïque, que celle du pape. Grâce à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cluny/#i_19430

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « MAÏEUL ou MAYOL saint (906 env.-994) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maieul-mayol/