FOSS LUKAS (1922-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une voix majeure de la musique américaine

Le catalogue de Lukas Foss (riche d'une centaine de partitions) touche à tous les genres et styles et peut être considéré comme un raccourci de la musique américaine contemporaine. Au début des années 1940, il compose une musique de scène pour La Tempête de Shakespeare, dont il tire une suite pour orchestre. Puis sa cantate The Prairie (1944) est créée par Koussevitzky. À cette époque, sa musique est très mélodieuse, néoclassique, mêlant les influences de Gershwin au chant des grands espaces, la fameuse « vox americana ». Il s'inscrit volontiers dans les formes traditionnelles avec son Premier Concerto pour piano (1943), son Premier Quatuor à cordes (1947) ou l'opéra The Jumping Frog of Calaveras County, d'après Mark Twain (1950). Dès le milieu des années 1950, il évolue vers le sérialisme et les techniques d'avant-garde, notamment l'aléatoire organisé, qui lui permet de donner libre cours à son penchant pour l'improvisation. En 1960, son cycle de mélodies avec orchestre Time Cycle, sur des poèmes de Wystan Hugh Auden, Alfred Edward Housman, Kafka et Nietzsche, est créé sous la direction de Leonard Bernstein, l'un de ses plus fidèles amis. Elle deviendra l'œuvre la plus fréquemment jouée de Lukas Foss. En 1966, il compose à l'intention de Mstislav Rostropovitch son Concert pour violoncelle, dans lequel il intègre une sarabande de Bach. Avec les Baroque Variations (1967), ce concerto est l'un des meilleurs exemples d'une nouvelle évolution de Lukas Foss, tiraillé entre les langages modernes, la liberté qu'offre l'improvisation et les références aux grands maîtres du passé. Parmi les procédés employés, le soliste peut choisir entre trois accompagnements au choix, les deux autres devenant le matériau du mouvement suivant ; on le voit également affronter sa propre partie préenregistrée. Dans les variations, il procède à ce qu'il appelle une « déconstruction » des œuvres de Bach, Haendel et Domenico Scarlatti qui lui servent de référence. Tous les procédés d'écriture vont le tenter à un moment ou un autre, mais à contretemps des [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « FOSS LUKAS - (1922-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lukas-foss/