LULA DA SILVA LUIZ INÁCIO (1945- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique brésilien, président de la République de 2003 à 2010.

Né en 1945 de parents paysans et analphabètes, Luiz Inácio Lula da Silva, dit Lula, doit, enfant, fuir avec sa famille la misère des campagnes de l'État de Pernambuco (région Nordeste) et rejoint les abords de São Paulo. À douze ans, il arrête l'école pour exercer divers petits métiers. Six ans plus tard, il est ouvrier tourneur ; profession qu'il exercera pendant une douzaine d'années, dont les dernières comme contremaître. Cette promotion sociale était déjà rare pour des personnes d'origine aussi modeste.

La suite est encore plus exceptionnelle. En 1969, sous l'influence notamment de son frère aîné, il entre dans le syndicalisme, y milite activement et, en 1975, obtient la présidence du syndicat des métallurgistes de São Paulo (environ 100 000 membres). S'il demeure quotidiennement au contact des ouvriers, il mène dès lors une autre vie.

Orateur fervent et habile organisateur, Lula souhaite que les syndicats s'éloignent des pratiques corporatistes et qu'ils s'émancipent de la tutelle partielle que l'État exerce sur eux. Le „nouveau syndicalisme“ qu'il prône se veut revendicatif, pragmatique et non coupé de la base. En 1979, et surtout en 1980, il est le leader des premières grandes grèves qu'affronte le régime militaire (ce qui lui vaut un mois de prison et, surtout, une rapide notoriété parmi les couches politisées du pays). Profitant alors du retour au multipartisme, il cofonde le Parti des Travailleurs (PT), une formation très différente, aujourd'hui encore, des autres partis brésiliens puisqu'elle n'est pas un parti d'élus pour des élus, mais a pour but d'„unifier les travailleurs“, de leur donner l'opportunité d'accéder, dans un parti de masse et de structure démocratique, à « un espace de participation politique ». En outre, le PT est alors animé par des courants et des groupuscules d'inspirations diverses, principalement le socialisme (de conception sociale-démocrate, marxiste-léniniste ou trotskiste), le catholicisme (modéré ou proche de la th [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  LULA DA SILVA LUIZ INÁCIO (1945- )  » est également traité dans :

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 35 811 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Stabilité économique et Mercosur  »  : […] Sur le plan économique également, Kirchner poursuit dans une large mesure la politique de son prédécesseur. Qualifiée de « néo-développementalisme », par le sociologue argentin Julio Godio, en référence au plan économique mené par l'ancien président Arturo Frondizi à la fin des années 1950, celle-ci rompt avec le dogme de la parité entre le peso et le dollar et se présente comme une alliance entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argentine/#i_35245

BRÉSIL - Le Brésil contemporain

  • Écrit par 
  • Luiz Felipe de ALENCASTRO
  •  • 5 657 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le second mandat présidentiel (1999-2002) »  : […] Poursuivant ses réformes, le gouvernement Cardoso fait voter la loi sur la responsabilité fiscale, interdisant aux États et aux municipalités de dépenser au-delà de leurs recettes. Afin de réduire le déficit public, le statut des fonctionnaires est modifié, tandis que des plafonds salariaux sont fixés selon les échelons de l'administration. La création du ministère de la Défense, se substituant au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-le-bresil-contemporain/#i_35245

BRÉSIL - Économie

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL
  •  • 6 366 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les atouts et les faiblesses du Brésil au début du xxie siècle »  : […] Le Brésil fait partie, comme l'Inde et la Chine, de ces pays émergents capables de faire basculer dans les prochaines décennies les rapports de force de l'économie mondiale. En retard sur l'Asie et sa croissance accélérée des années 1990-2000, le pays reste handicapé par un État encore trop souvent inefficace, une bureaucratie et des procédures trop lourdes qui freinent l'activité économique, d'im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-economie/#i_35245

JEUX OLYMPIQUES - L'élection des villes olympiques

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 4 571 mots

Dans le chapitre « Le cas exemplaire de Rio de Janeiro 2016 »  : […] Sept villes se sont portées candidates à l'organisation des Jeux d'été de 2016 : Bakou (Azerbaïdjan), Chicago (États-Unis), Doha (Qatar), Madrid (Espagne), Prague (République tchèque), Rio de Janeiro (Brésil), T̄okȳo (Japon). Les cités de Fukuoka (Japon), Houston, Los Angeles, Philadelphie et San Diego (États-Unis), qui avaient manifesté leur intention, furent recalées par leurs C.N.O. respectifs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-l-election-des-villes-olympiques/#i_35245

MONDIALISATION - Globalisation financière

  • Écrit par 
  • Philippe MARTIN, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 8 377 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Globalisation et instabilité »  : […] La globalisation financière renforce cette indétermination et l'extrême instabilité due à ces phénomènes d'anticipations auto-réalisatrices. En effet, la parfaite liberté des mouvements de capitaux a facilité l'endettement en dollars, qui lui-même rend le système financier plus vulnérable à ce type de crise. En outre, une fois le mécanisme de panique en marche, l'absence de restrictions sur les so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondialisation-globalisation-financiere/#i_35245

ROUSSEFF DILMA (1947- )

  • Écrit par 
  • Luiz Felipe de ALENCASTRO, 
  • Universalis
  •  • 1 014 mots
  •  • 1 média

Présidente du Brésil de 2011 à 2016, Dilma Rousseff fut la première femme à occuper ce poste. Elle avait connu auparavant un destin singulier. Dilma Rousseff est née le 14 décembre 1947 à Belo Horizonte, la capitale de l'État de Minas Gerais. Son père, Petar Russev, est un immigrant bulgare établi au Brésil, qui a fait changer son nom en Pedro Rousseff lors de sa naturalisation. Sa mère, Dilma Coi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dilma-rousseff/#i_35245

SPORT - L'année 2009

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 5 412 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Olympisme : le logique triomphe de Rio de Janeiro »  : […] Les pratiques des membres du Comité international olympique (C.I.O.) changeraient-elles ? On se souvient que plusieurs désignations récentes de sites choisis pour accueillir les Jeux avaient été dictées par les pressions économique (Atlanta), politique (Pékin) ou par un lobbying actif (Londres). Or, le 2 octobre 2009 à Copenhague, le C.I.O. a choisi Rio de Janeiro pour organiser les Jeux d'été de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2009/#i_35245

Les derniers événements

9-14 juin 2019 • BrésilMise en cause du ministre de la Justice Sérgio Moro.

supposer que l’enquête a été orientée de façon à empêcher le retour au pouvoir de l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva, qui est emprisonné pour corruption depuis mars 2018. Le 14, après les manifestations de mai contre le gel du budget des universités, les syndicats appellent à la grève générale [...] Lire la suite

6 février 2019 • BrésilNouvelle condamnation de Luiz Inácio da Silva.

La juge Gabriela Hardt, successeure du juge Sérgio Moro – nommé ministre de la Justice par le président Jair Bolsonaro –, condamne l’ancien président Luiz Inácio « Lula » da Silva à douze ans et onze mois de prison pour corruption passive et blanchiment d’argent dans l’affaire dite « du site [...] Lire la suite

7-28 octobre 2018 • BrésilÉlection à la présidence de Jair Bolsonaro.

. Ciro Gomes, du Parti démocratique travailliste (centre gauche) recueille 12,5 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 79,7 p. 100. La campagne a été marquée par l’inéligibilité du très populaire ancien président Luiz Inácio Lula da Silva (PT), condamné pour corruption. Le scrutin a [...] Lire la suite

6-11 septembre 2018 • BrésilAttentat contre Jair Bolsonaro et candidature de Fernando Haddad.

présidentielle de Fernando Haddad, ancien ministre et ancien maire de São Paulo, après l’invalidation par le Tribunal supérieur électoral, fin août, de la candidature de l’ancien président Luiz Inácio « Lula » da Silva, condamné pour corruption en juillet 2017.  [...] Lire la suite

4-31 août 2018 • BrésilInvalidation de l’investiture de Lula à l’élection présidentielle.

Le 4, le Parti des travailleurs investit l’ancien président Luiz Inácio « Lula » da Silva comme candidat à l’élection présidentielle prévue en octobre. Condamné en juillet 2017 pour corruption, Lula est emprisonné depuis avril. Le 17, le Comité des droits de l’homme de l’ONU, organe non [...] Lire la suite

4-7 avril 2018 • BrésilEmprisonnement de Luiz Inácio Lula da Silva.

Le 4, la Cour suprême rejette la demande d’habeas corpus – le droit de ne pas être emprisonné avant l’épuisement des recours – qui avait été introduite par l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva, condamné en janvier à douze ans et un mois de prison pour corruption passive et blanchiment [...] Lire la suite

24-25 janvier 2018 • BrésilAggravation de la peine de Lula en appel.

Le 24, la cour d’appel de Porto Alegre alourdit la condamnation prononcée en juillet 2017 contre l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva pour corruption passive et blanchiment d’argent, en la portant à douze ans et un mois de prison. Le 25, Lula, que la Justice empêche de quitter le pays [...] Lire la suite

5-6 septembre 2017 • BrésilInculpation de Luiz Inácio Lula da Silva et de Dilma Rousseff pour organisation criminelle.

Le 5, le procureur général du pays inculpe Luiz Inácio Lula da Silva et Dilma Rousseff pour organisation criminelle. Les deux anciens présidents sont accusés d’avoir mis en place un système de pots-de-vin au profit du Parti des travailleurs entre 2002 et 2016, pour un montant de 1 485 milliards [...] Lire la suite

12 juillet 2017 • BrésilCondamnation de l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva.

Le tribunal de Curitiba condamne Luiz Inácio Lula da Silva à neuf ans et six mois de prison pour blanchiment d’argent et corruption. L’ancien président, qui dénonce un procès politique, est reconnu coupable d’avoir reçu 3,7 millions de reais (plus d’1 million d’euros) de l’entreprise d’ingénierie [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Stéphane MONCLAIRE, « LULA DA SILVA LUIZ INÁCIO (1945- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/luiz-inacio-lula-da-silva/