LELOIR LUIS FEDERICO (1906-1987)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Biochimiste argentin. Né à Paris, il a vécu à Buenos Aires dès 1908. Docteur en médecine de l'université de cette ville en 1932, il entre à l'Institut de physiologie où, sous la direction du professeur B. Houssay, il étudie le rôle de l'adrénaline dans le métabolisme des hydrates de carbone. En 1936, il fait un stage au Biochemical Laboratory de Cambridge (Grande-Bretagne) puis rentre à Buenos Aires et travaille sur l'oxydation des acides gras dans le foie et sur la formation des angiotensines. En 1944, il fait un séjour dans le laboratoire de C. F. et G. Cori à Saint Louis (États-Unis) et, à son retour, il dirige l'Instituto de investigaciones bioquímicas de Buenos Aires et enseigne à la faculté des sciences de cette ville.

En 1949, il découvre le rôle, lors de la transformation d'un sucre élémentaire en un autre sucre, d'une substance qu'il isole, dont il détermine la nature chimique, et qu'il nomme « nucléoside » ; il éclaire ainsi le mécanisme de l'interconversion des monosaccharides. Plus tard, il isole le glucose-1-6-diphosphate et l'uridine-diphosphate-glucose et montre que cette dernière substance agit comme donneur de glucose dans la synthèse du tréhalose, du sucrose, du glycogène. Ses recherches sur les molécules « donneurs » sont à la base de la synthèse des polysaccharides, et il en a décrit les plus importantes ; il a également montré le rôle fondamental des nucléosides dans le métabolisme des hydrates de carbone chez les animaux supérieurs, les microbes et les cellules végétales.

Ses travaux sur les hydrates de carbone ont profondément modifié les connaissances scientifiques dans ce domaine, et ses études sur les nucléosides-diphosphosucres dans la synthèse des polysaccharides ont permis le développement de cette voie de la biochimie : le prix Nobel de chimie l'en a récompensé en 1970.

—  Jacqueline BROSSOLLET

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LELOIR LUIS FEDERICO (1906-1987)  » est également traité dans :

SACCHAROSE

  • Écrit par 
  • Armand TIBI
  •  • 323 mots

Diholoside non réducteur très répandu dans le règne végétal, particulièrement dans la betterave sucrière et la canne à sucre. Il est formé d'un résidu glucosyle et d'un résidu fructosyle, d'où son nom : α-D-glucopyranosyl (1 → 2) fructofuranoside. Il est scindé en un mélange équimoléculaire de glucose et de fructose par une enzyme, l'invertase de levure. Une enzyme similaire existe dans l'appareil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saccharose/#i_48341

Pour citer l’article

Jacqueline BROSSOLLET, « LELOIR LUIS FEDERICO - (1906-1987) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/luis-federico-leloir/