DOLCE LUDOVICO (1508-1568)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

On doit à l'écrivain Ludovico Dolce, Vénitien formé à Padoue, une abondante production de traductions du latin, de commentaires (en particulier ceux du Décaméron et du Roland furieux), de poèmes épiques, de comédies (La Fabrizia, 1545 ; Il Ragazzo, 1541) qui, bien que dérivées des modèles de Plaute et de Térence, trahissent l'influence de l'Arétin. Mais le nom de Dolce demeure surtout attaché à deux traités publiés respectivement en 1550 et 1557. Le premier, Observations sur la langue vulgaire (Osservazioni sulla volgar lingua), analyse avec un certain empirisme la structure morphologique, la métrique, l'orthographe de la langue « toscane » dans un esprit qui se rapproche de celui de Bembo et entend combattre les théories de Dante.

Le second, intitulé L'Aretino, est un dialogue consacré à la peinture dont l'intérêt réside — plus encore que dans son parti théorique — dans les idées puristes, classicisantes, voire réactionnaires que son auteur oppose au maniérisme, et particulièrement à la vogue croissante du style de Michel-Ange. Dolce, après avoir brossé un panorama de l'art vénitien conçu selon une courbe de perfection jalonnée par les trois grands noms de Bellini, de Giorgione et de Titien, se refuse, en effet, d'emblée, à sacrifier au culte dédié au maître toscan (« On ne doit pas s'arrêter aux louanges d'un seul homme, les cieux ayant, dans leur libéralité, produit à notre époque des peintres de valeur égale, et en certains domaines supérieure, à celle de Michel-Ange »). Les reproches que Dolce adresse au peintre de la Sixtine, et donc indirectement à son principal apologiste, Vasari, sont de deux ordres : critiquant l'« Invention » du Jugement dernier, le Vénitien ramène le dessin des figures à de vulgaires anatomies en lui opposant la « grâce », la variété de Raphaël ; puis, se situant sur le terrain d'un moraliste de la Contre-Réforme, mais avec beaucou [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marc LE CANNU, « DOLCE LUDOVICO - (1508-1568) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludovico-dolce/