CAYEUX LUCIEN (1864-1944)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Géologue français ; tout d'abord orienté vers l'enseignement, Lucien Cayeux fait trois ans d'École normale, puis il part pour Lille, où il préparera une licence de sciences. Après cinq ans d'assistanat à la faculté des sciences de Lille, il rejoint l'École des mines de Paris comme successeur de Marcel Bertrand. En 1912, il est appelé au Collège de France pour occuper la chaire laissée vacante par A. M. Lévy.

Dès 1889, il est rattaché au Service de la carte géologique de France, où il sera nommé collaborateur principal en 1924. Dans ce cadre, il a participé au levé de nombreuses cartes géologiques de France. Chargé de missions en Méditerranée orientale, Cayeux a dressé une carte géologique de Crète au 1/1 500 000 qui a été utilisée dans l'exécution de la carte géologique internationale de l'Europe.

Son œuvre capitale, celle où il fait figure de fondateur, est son étude micrographique des roches sédimentaires de la France et d'outre-mer. Sa thèse de doctorat, rédigée en 1897, où il traite des roches sédimentaires du nord de la France et de la Belgique, est le premier d'une série de mémoires consacrés à ces roches. Dans Introduction à l'étude pétrographique des roches sédimentaires (1916), Cayeux décrit les méthodes d'analyse propres aux roches sédimentaires, il y traite aussi des conditions de formation de la craie du bassin de Paris, du minerai de fer de Normandie, et il donne une classification précise des roches siliceuses.

Les roches phosphatées restent cependant son sujet d'étude favori ; il entreprend à ce propos des études de terrain qui le mènent à travers le monde, ainsi qu'une vaste monographie des phosphates en trois parties dont la dernière sera publiée à titre posthume.

Sa réflexion sur les problèmes de la sédimentation en général le conduit à discuter de la permanence des conditions de ce phénomène au cours des âges, et il prend place parmi les protagonistes de la grande controverse qui met en question la théorie de l'uniformitarisme en publiant Causes anciennes et causes actuelles en géologie (1941).

—  Myriam COHEN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CAYEUX LUCIEN (1864-1944)  » est également traité dans :

ROCHES (Formation) - Pétrologie

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE, 
  • Alain WEISBROD
  •  • 5 574 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Historique »  : […] L'évolution historique de la pétrographie se confond au début avec celle de la minéralogie et de la géologie. Elle est marquée, à la fin du xviii e  siècle, par les discussions entre les « neptunistes » de l'école de A. G. Werner et les « plutonistes », qui suivent les vues de J. Hutton. Le triomphe du plutonisme conduit à distinguer les roches ignées ou éruptives des roches sédimentaires ; puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-petrologie/#i_39250

Pour citer l’article

Myriam COHEN, « CAYEUX LUCIEN - (1864-1944) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-cayeux/