LUCIE sainte (morte en 304)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Selon une longue tradition hagiographique rapportée notamment par Jacques de Voragine dans la Légende dorée, Lucie serait née à Syracuse vers la fin du iiie siècle, dans une riche famille patricienne. Elle se détourna cependant du mariage et des biens du monde et décida de consacrer sa virginité à Dieu, à l’exemple de sainte Agathe, vierge et martyre vénérée d’une autre ville de Sicile, Catane. Un soupirant éconduit la dénonça comme chrétienne aux autorités romaines locales, qui la condamnèrent à être enfermée dans un lupanar et réduite à la débauche. Selon la légende, cet ordre fut contrarié par une intervention divine : le Saint-Esprit aurait rendu le corps de Lucie totalement pétrifié et personne ne serait parvenu à la transporter. La jeune femme aurait alors été condamnée au bûcher, mais les flammes ne l’auraient pas dévorée. Elle eut finalement le cou transpercé d’une épée et mourut en martyre en 304, à Syracuse.

Lucie fut probablement victime de l’ultime vague de persécution de 303 contre les chrétiens, dite « grande persécution », décrétée par l’empereur romain Dioclétien à la fin de son règne (284-305). Son nom est mentionné dans les premiers sacramentaires romains, ainsi que dans une inscription trouvée à Syracuse, datant de l’an 400 après J.-C.

La Dernière Communion de sainte Lucie, Giambattista Tiepolo

Photographie : La Dernière Communion de sainte Lucie, Giambattista Tiepolo

Photographie

Giambattista Tiepolo (1696-1770), La Dernière Communion de sainte Lucie, fresque, 1748-1750. Église des Saints-Apôtres, Venise, Italie. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Lucie fut l’un des premiers martyrs chrétiens à devenir très populaire. Son culte était en effet déjà répandu avant le ve siècle. Deux églises lui furent consacrées en Grande-Bretagne avant le viiie siècle, à une époque où cette île était encore peu christianisée.

Elle fut choisie comme sainte patronne de Syracuse. Associée par son nom et par diverses traditions à la lumière (lux, en latin), elle est également la sainte patronne des aveugles, et invoquée contre les maladies des yeux. À partir du Moyen Âge, elle est d’ailleurs représentée portant ses yeux sur une coupe ou un plateau, en référence à une tradition qui veut qu’on les lui ait arrachés lors de son supplice, ou qu’elle se les soit elle- [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Les derniers événements

Union européenne. Publication de la « liste noire » des paradis fiscaux. 5 décembre 2017

pas en œuvre les mesures de l’OCDE contre l’optimisation fiscale agressive. Il s’agit de Bahreïn, la Barbade, la Corée du Sud, les Émirats arabes unis, la Grenade, Guam, Macao, les îles Marshall, la Mongolie, la Namibie, Palaos, le Panamá, Sainte-Lucie, les Samoa – indépendantes et américaines […] Lire la suite

Sainte-Lucie. Victoire de l’opposition aux élections législatives. 6-7 juin 2016

Le 6, le Parti uni des travailleurs (UWP, conservateur) remporte les élections législatives avec 54,8 p. 100 des suffrages et 11 sièges sur 17. Il devance le Parti travailliste de Sainte-Lucie (social-démocrate) du Premier ministre Kenny Anthony, qui obtient 44,1 p. 100 des voix et 6 élus. Le taux de participation est de 53,4 p. 100. Le 7, le chef de l’UWP, Allen Chastanet, est investi au poste de Premier ministre. […] Lire la suite

Amérique. Passage meurtrier du cyclone Gilbert dans les Caraïbes et au Mexique. 9-17 septembre 1988

Les 9 et 10, Gilbert, qui n'est encore qu'une tempête tropicale (vents inférieurs à 120 km/h), atteint la Guadeloupe, Sainte-Lucie puis Porto-Rico, avant de frapper, le 11, la république Dominicaine et Haïti. Entre-temps, il s'est transformé en cyclone, le plus violent jamais enregistré […] Lire la suite

États-Unis – Grenade. Débarquement des forces américaines dans l'île de la Grenade. 14-30 octobre 1983

américains débarquent à la Grenade, accompagnés par trois cents soldats originaires de six îles indépendantes voisines : la Jamaïque, la Barbade, Antigua, la Dominique, Sainte-Lucie et Saint-Vincent. Washington justifie l'opération en affirmant qu'il fallait sauver le millier de citoyens américains […] Lire la suite

Sainte-Lucie. Victoire des conservateurs aux élections législatives. 3 mai 1982

Le 3, 60 p. 100 des soixante-quinze mille électeurs de l'île de Sainte-Lucie élisent leurs dix-sept députés. Le parti conservateur (U.W.P.) de John Compton obtient 55 p. 100 des voix et quatorze sièges tandis que le parti travailliste (S.L.P.), vainqueur du dernier scrutin en juillet 1979, n'obtient que deux sièges et le parti révolutionnaire procubain un seul. […] Lire la suite

Pour citer l’article

« LUCIE sainte (morte en 304) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lucie/