PENNI LUCA (entre 1500 et 1504-1556)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Frère de Giovanni Francesco (il Fattore) et de Bartolommeo (qui travailla en Angleterre pour Henri VIII entre 1531 et 1533), l'artiste florentin Luca Penni est surnommé en France le Romain à cause de son style, celui de l'école de Raphaël dans laquelle il s'était formé avant son séjour à Fontainebleau. Il est cité dans les comptes entre 1537 et 1540, et ses gages montrent qu'il est tenu pour un artiste de première catégorie. Penni fait partie de l'équipe de Primatice pour les décors de la salle haute du pavillon des Poëles et de la galerie d'Ulysse. Il est aussi mentionné comme auteur de cartons de tapisseries. Après la mort de Rosso, Penni s'éloigne de Fontainebleau et s'installe à Paris, où il mourra. Il travaille activement, donnant de nombreux dessins aux graveurs (Mignon, Maître L. D., Delaune, Boyvin, entre autres). L'œuvre de décorateur de Penni a disparu ; quant à son œuvre de peintre de chevalet, elle est exclusivement connue par la gravure : elle comprend des portraits (Henri II, gravé par Boyvin), des compositions religieuses (Résurrection de Lazare, pour Nicolas Houel, 1555, œuvre perdue) et de nombreuses mythologies. Sa personnalité de peintre demeure donc encore problématique : après avoir été confondu par les auteurs anciens avec ses deux frères, il l'est aujourd'hui avec les Cousin (problème de l'attribution des tapisseries d'Anet).

Penni est certainement un des artistes importants de l'école de Fontainebleau, dont il représente la version « classique » dans la tradition de Raphaël, bien qu'il ait été, aussi, visiblement influencé par Rosso et Primatice. Son fils Laurent, graveur, contribua à faire connaître des gravures de ses œuvres qui ont été diffusées surtout en Italie.

—  Sylvie BÉGUIN

Écrit par :

  • : conservateur en chef au département des Peintures du musée du Louvre

Classification


Autres références

«  PENNI LUCA (entre 1500 et 1504-1556)  » est également traité dans :

FONTAINEBLEAU ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 3 781 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Peintres méconnus, maîtres anonymes »  : […] À côté de ces trois maîtres, il faut faire une place aux artistes nommés dans les comptes : l'un des plus importants, Luca Penni (mort en 1556) est mentionné à Fontainebleau entre 1537 et 1540 ; son style est connu en particulier grâce à Jean Mignon, qui l'a gravé avec prédilection ; influencé par Raphaël, c'est un dessinateur élégant et froid aux compositions harmonieuses inscrites dans de grand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-fontainebleau/#i_13153

Pour citer l’article

Sylvie BÉGUIN, « PENNI LUCA (entre 1500 et 1504-1556) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/luca-penni/