COLET LOUISE (1810-1876)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Louise Colet a laissé une œuvre abondante et éclectique, qui reste à découvrir. Elle a connu des succès d’édition, reçu des prix prestigieux et des hommages des plus grands, parmi lesquels Victor Hugo. Elle n’a toutefois pas réussi à s’imposer comme une écrivaine à part entière, et illustre bien en cela la condition des femmes qui se mêlent d’écrire au xixe siècle. Tout au long de sa vie, cette passionnée se heurte à des représentations sociales qui l’entravent. Parce qu’elle a des liaisons avec des écrivains, on en fait le prototype du bas-bleu arriviste et on la cantonne dans un rôle de muse. Après sa mort, ses œuvres sont jugées en fonction de clichés réducteurs et misogynes, qui l’enferment dans une littérature féminine considérée comme mineure.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : agrégée de lettres, docteure ès lettres, conservatrice à la Bibliothèque nationale de France

Classification

Autres références

«  COLET LOUISE (1810-1876)  » est également traité dans :

FLAUBERT GUSTAVE

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 9 805 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les années de rupture (1844-1851) »  : […] En janvier 1844, Gustave est brusquement terrassé par une crise nerveuse difficile à identifier. D'autres attaques se produisent au cours des semaines suivantes, et le jeune malade est astreint à un régime très sévère pendant de longs mois. Il n'est plus question d'étudier le droit ; la maladie a réglé son problème. Pour sa convalescence, son père achète à Croisset, devant la Seine, une belle deme […] Lire la suite

Pour citer l’article

Christine GENIN, « COLET LOUISE - (1810-1876) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/louise-colet/