LOUIS Ier LE GRAND (1326-1382) roi de Hongrie (1342-1382) et de Pologne (1370-1382)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Second roi de Hongrie appartenant à la maison d'Anjou, Louis Ier le Grand parachève l'œuvre de son père Charles-Robert et restaure complètement l'autorité du monarque face aux barons. Lors de son avènement, la dynastie avait repris la direction effective de l'État en redevenant le premier propriétaire foncier du pays. Louis Ier continue à l'égard des barons la politique de son père, il veille à ce qu'aucun d'entre eux n'ait sous son autorité plusieurs comitats voisins, afin qu'il ne puisse reconstituer une principauté territoriale. En revanche, il s'appuie sur la petite noblesse et sur les villes qui se développent notablement (en particulier les villes minières de Slovaquie). En 1347 et 1350, il intervient en Italie, car son frère André, roi de Naples, a été assassiné ; momentanément, Louis de Hongrie est aussi roi de Naples, jusqu'à l'avènement de son neveu Charles (1350). Venise restitue alors à la Hongrie les villes dalmates. En 1370, Louis Ier est élu roi de Pologne à la mort de Casimir III, et l'union personnelle entre la Pologne et la Hongrie se maintient jusqu'à la mort du souverain. Dans les Balkans, les progrès continus des Turcs amèneront celui-ci à intervenir ; à l'appel du pape Grégoire XI, il passe à l'attaque en 1371 et bat l'armée du sultan Mourad Ier, écartant provisoirement la menace turque. Sa succession ne sera pas facile, car il ne laisse que deux filles.

—  Jean BÉRENGER

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  LOUIS I er LE GRAND (1326-1382) roi de Hongrie (1342-1382) et de Pologne (1370-1382)  » est également traité dans :

CHARLES III DE DURAS (1345-1386) roi de Naples (1381-1386)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 375 mots

Fils de Louis d'Anjou et unique descendant mâle des ducs de Durazzo (ou Duras), Charles de Duras est orphelin très jeune et passe son enfance à Naples, à la cour de Jeanne I re . Vers l'âge de quinze ans, la reine l'envoie en Hongrie auprès de son beau-frère, Louis I er , qui veut faire de l'adolescent son héritier (1365) ; afin d'assurer à la cour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-iii-de-duras/#i_35572

Pour citer l’article

Jean BÉRENGER, « LOUIS Ier LE GRAND (1326-1382) - roi de Hongrie (1342-1382) et de Pologne (1370-1382) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-ier-le-grand/