CORMONTAINGNE LOUIS-CHARLES DE (1695-1752)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ingénieur militaire. Né à Strasbourg, Louis-Charles de Cormontaingne participe dès 1713 aux sièges de Landau et de Philippsbourg. Pendant les campagnes d'Allemagne menées dans le cadre de la guerre de Succession de Pologne (1733-1738), il prend part à de nombreux sièges. En 1744, il est nommé directeur des fortifications des Trois-Évêchés (Metz, Toul et Verdun). En 1745, il est présent à la bataille de Fontenoy. Il meurt au siège de Metz en 1752. Homme de terrain et travailleur acharné, Cormontaingne se consacre dès 1728 à remodeler le système défensif de Metz (double couronne de Bellecroix) qui devient alors l'axe principal de la défense française en Lorraine. Il travaille également à Thionville (tête de pont). Inconnu de son temps, il fut considéré à tort dès le début du XIXe siècle comme l'héritier de Vauban et exerça une grande influence sur le corps du Génie. Comme Vauban, il laissa de nombreux mémoires militaires qui ne furent publiés qu'entre 1804 et 1809 : Le Mémorial pour l'attaque des places, Le Mémorial pour la défense des places, Le Mémorial pour la fortification permanente et passagère. Contrairement à Vauban, il donna une grande importance à l'artillerie qui avait fait d'énormes progrès et préconisa la construction d'ouvrages avancés puissants destinés à l'abriter tout en augmentant le nombre des lignes de défense.

—  Catherine BRISAC

Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle en histoire de l'art, documentaliste chargée du vitrail à la sous-direction des Monuments historiques, conservateur adjoint du musée des Plans-reliefs

Classification

Pour citer l’article

Catherine BRISAC, « CORMONTAINGNE LOUIS-CHARLES DE - (1695-1752) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-charles-de-cormontaingne/