LIVRE, monnaie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Unité de poids dont la valeur est variable, la livre servit très tôt d'unité monétaire dans la mesure où la taille de la monnaie fut établie d'après la livre : les sous d'or de Constantin étaient fabriqués à la taille de 72 par livre. C'est à l'époque carolingienne que fut instauré le système d'équivalence qui durera pendant tout le Moyen Âge : Charlemagne ayant décidé que l'on taillerait 240 deniers à la livre, on établit que 240 deniers, soit 20 sous, vaudraient 1 livre.

À ce moment, la livre apparaît comme une monnaie de compte dans la mesure où c'est une unité qui n'est représentée par aucune espèce monétaire ; en réalité, ce n'est qu'une commodité de langage. La livre est l'équivalent d'une quantité réelle et fixe d'espèces monétaires, de deniers tournois ou de deniers parisis, c'est une « unité numérique ».

La livre ne prend sa valeur de monnaie de compte qu'à partir du xiiie siècle, quand apparaissent de nouvelles espèces monétaires, plus importantes que le denier, seule monnaie frappée jusqu'alors, et dont la valeur est donnée par référence à la livre, tournois ou parisis, sans tenir compte de la seule valeur intrinsèque de ces espèces nouvelles, c'est-à-dire de leur teneur en métal précieux.

La livre devient donc la mesure constante de la valeur des choses, seul élément constant quand les espèces monétaires changent de valeur suivant la conjoncture économique, l'afflux ou la raréfaction du métal précieux. Ce caractère de monnaie de compte devient absolu avec la démonétisation du denier qui, à partir du xive siècle, tend à devenir une simple monnaie d'appoint.

En 1667, la livre parisis disparut et seule demeura la livre tournois qui valait 0,987 franc. L'adoption du système métrique eut pour conséquence que le franc remplaça la livre.

La livre est aussi l'unité monétaire de plusieurs pays : Grande-Bretagne (livre sterling), Chypre, Égypte, Irlande, Liban, Soudan, Syrie, Turquie...

—  Jean DÉRENS

Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, bibliothécaire à la bibliothèque historique de la Ville de Paris

Classification


Autres références

«  LIVRE, monnaie  » est également traité dans :

COMPTE MONNAIE DE

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 1 082 mots

Complètement tombé en désuétude de nos jours, le système de la monnaie de compte est la base de la pratique monétaire médiévale ; déjà esquissé à l'époque des grandes invasions, il s'est prolongé jusqu'à la réforme monétaire de la Révolution française. Dans ce système, les deux fonctions essentielles de la monnaie, comme mesure des valeurs et comme moyen de paiement, sont séparées l'une de l'autre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-de-compte/#i_18988

ÉCONOMIE MONDIALE - 2017 : expansion, inégalités, fragilités

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 3 861 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Europe : une reprise nette et assez homogène »  : […] La zone euro connaît une période de croissance bien répartie entre les différents pays. Il est remarquable que la France, l’Allemagne et l’Italie connaissent des taux de croissance comparables ; l’écart entre les croissances allemande et italienne est divisé par deux (1,9 p. 100 en Allemagne et 0,9 p. 100 en Italie en 2016 ; respectivement 2 p. 100 et 1,5 p. 100 en 2017). La zone euro pâtit faible […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2017-expansion-inegalites-fragilites/#i_18988

ÉCU D'OR

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 1 055 mots

Première monnaie d'or frappée en France par Saint Louis, après plusieurs siècles d'interruption de la frappe de ce métal, l'écu eut un succès énorme, et, repris, modifié, altéré, fut la monnaie d'or nationale la plus courante jusqu'au xvii e  siècle. La reprise de la frappe de l'or s'explique par le renouveau des échanges commerciaux, et par l'aff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecu-d-or/#i_18988

FRANC FRANÇAIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 9 668 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le régime d'émission »  : […] L'introduction de mesures rationnelles représente une innovation majeure des révolutionnaires dans le régime d'émission. Le choix de nouvelles unités ainsi que la dénomination matérielle des espèces monétaires à leur valeur faciale mettent fin au système archaïque du dualisme et aux mutations nominales qu'il autorisait. On n'en est pas à la première tentative pour faire coïncider l'unité monétaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franc-francais/#i_18988

MARC, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 288 mots

Terme qui désigna d'abord une monnaie germanique que l'on trouve dans le latin barbare sous la forme de marca ou marcus . Le marc fut une unité de poids pour les métaux précieux pendant tout le Moyen Âge. Il semble être dérivé de la livre romaine, qui valait 11 onces, et son poids se fixa aux environs de 8 onces. Sous le règne de Louis VI le Gros fut ad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-monnaie/#i_18988

MONNAIE - Histoire de la monnaie

  • Écrit par 
  • Michel BRUGUIÈRE
  •  • 9 794 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'époque moderne : or et argent »  : […] C'est la quête de l'or – et aussi de l'argent – qui fut l'un des ressorts principaux des grands voyages d'exploration du xv e  siècle : ceux des Portugais, vers le Rio de Ouro (confondu avec le Sénégal, 1436) et la côte de Guinée ; de Colomb vers Cipango et le Japon, qui se révélèrent être l' Amérique, mais lui apportèrent néanmoins le métal désir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-histoire-de-la-monnaie/#i_18988

NUMISMATIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques YVON
  •  • 4 868 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Valeur »  : […] Métal, poids, dimension précisent la matière dont est faite la monnaie, le système métrologique auquel elle est rattachée, la forme qu'elle prend. Le nom qu'elle porte, sa dénomination, traduit ces trois éléments en même temps qu'il exprime la valeur de la pièce. Si celle-ci a été parfois indiquée pendant l'Antiquité et au Moyen Âge, ce n'est que très tardivement dans l'époque moderne qu'une pièc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/numismatique/#i_18988

PARISIS, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 342 mots

Terme qui a désigné la monnaie royale de Paris. Bien que, de toute ancienneté, il y ait eu à Paris un atelier monétaire, le nom de parisis ne paraît pas antérieur au règne de Philippe I er (1060-1108) : à cette époque, un certain nombre d'autres ateliers royaux furent soumis aux mêmes règles que celui de Paris, ce qui eut pour conséquence l'existence du système parisis. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parisis-monnaie/#i_18988

STERLING LIVRE

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 210 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le monométallisme argent »  : […] Au viii e  siècle, dans les royaumes saxons des îles Britanniques, circulent des pièces d'argent sceatta , sterra ou steorling , comportant la marque d'une étoile ( star ). Les ateliers monétaires, placés sous l'autorité royale, taillent 240 de ces pièces dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-sterling/#i_18988

TALENT, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 389 mots

Mesure de poids et unité monétaire la plus répandue dans la Grèce antique, la valeur du talent a pu considérablement varier suivant le système pondéral adopté. Les textes homériques mentionnent un talent d'or dont la valeur a fait l'objet de nombreuses controverses et recherches : valait-il 16,82 grammes d'or, comme le sicle fort babylonien, ou simplement 8,41 grammes, soit la valeur d'un bœuf ? O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/talent-monnaie/#i_18988

Pour citer l’article

Jean DÉRENS, « LIVRE, monnaie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-monnaie/