LISOWICIA BOJANI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’extinction des Dicynodontes : mort subite ou lente agonie ?

Le passage entre la fin Trias et le début Jurassique (limite dite Tr-J, datée à 201 Ma), qui a vu la disparition de plus d’un tiers des familles des animaux vivant à l’époque, a été reconnu comme une crise biologique majeure. Cependant, l’intensité et la soudaineté du déclin de la biodiversité à la limite Tr-J ne font pas l’unanimité parmi les chercheurs : elles pourraient être surestimées du fait d’une succession de perturbations de l’environnement au Trias supérieur. Chez les Dicynodontes, la diversité passe d’une dizaine de genres connus au Carnien (entre 237 et 227 Ma) à une seule forme à la fin du Trias supérieur (au Norien, entre 227 et 209 Ma), l’espèce argentine Jachaleria colorata. En 2018, une nouvelle espèce de Dicynodontes sud-africains, Pentasaurus goggai, a été décrite comme encore plus jeune que Jachaleria. Daté d’environ 209 Ma, Lisowicia est à la fois le dicynodonte le plus récent et un indice supplémentaire d’une extinction plus graduelle du groupe.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Relations de parenté des Dicynodontes

Relations de parenté des Dicynodontes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Reconstitution de Lisowicia bojani

Reconstitution de Lisowicia bojani
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Chloé OLIVIER, « LISOWICIA BOJANI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lisowicia-bojani/