LIBER & LIBERA, mythologie romaine

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Il est difficile de dire si la déesse Libera eut jamais une existence propre et indépendante de celle de Liber, auquel elle est toujours associée. Liber et Libera (dont les noms dérivent du thème indo-européen leudh, que l'on retrouve dans le grec éleuthéros, libre, et l'allemand Leute, hommes, et qui signifie croissance, germination, développement) président à eux deux aux fonctions génératrices et ont rapport avec la fécondité aussi bien végétale qu'animale ou humaine. Le dédoublement en deux personnages de sexe opposé reproduit le souci courant dans la religion latine, au moment de la personnification d'un principe divin, de l'invoquer sous un aspect à la fois masculin et féminin afin que l'invocation ne manque pas son adresse (Faunus et Fauna, Maius et Maia, etc.). Y a-t-il eu spécialisation plus poussée, comme l'affirme saint Augustin qui, rappelant les rites phalliques de Liber, associe Libera aux organes féminins ? Liber et Libera sont fêtés à Rome le 17 mars aux liberalia (sacrifice à Liber de gâteaux de miel, prise par les jeunes gens de toge virile symbolisant le passage à l'âge adulte). Ayant été, avec Liber, associée à Cérès lors de la fondation du temple commun à cette triade en ~ 496 ( ?), Libera sera parfois, mais rarement, assimilée à la fille de Déméter, Perséphone, d'autre fois, comme par Ovide, à Ariane, amante de Dionysos-Liber, voire tardivement à la Lune tandis que Liber l'était au Soleil.

—  Jean-Claude DUMONT

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LIBER & LIBERA, mythologie romaine  » est également traité dans :

CÉRÈS, religion romaine

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUMONT
  •  • 1 054 mots

L'assimilation du panthéon romain au panthéon grec a fait confondre la Cérès latine avec Déméter et prêter à la première — personnalité divine sans histoire et sans visage — aventures et traits humains de la seconde. Pourtant, en dépit de cette hellénisation précoce et poussée, la déesse a conservé dans son culte ses caractères originaux italiques. Que lui soit attaché un flamine atteste son ancie […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - La religion romaine

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL
  •  • 7 018 mots

Dans le chapitre « Les divinités »  : […] Tous ces rites avaient pour objet d'agir sur la volonté divine, le numen des dieux ; cette action était obtenue par la valeur contraignante du geste, par le sacrifice et par la prière. Pour chaque acte rituel, tous les détails sont minutieusement réglés : costume du prêtre (tête couverte ou découverte, drapé de la toge, etc.), paroles à prononcer, nature exacte de la victime (en principe animaux […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Claude DUMONT, « LIBER & LIBERA, mythologie romaine », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/liber-et-libera-mythologie-romaine/