LES MONSTRES, film de Dino Risi

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Monstres (I Mostri) se situe au cœur de la vogue des films à sketches. Pour l'Italie, l'année qui précédait sa sortie avait été celle du prestigieux Boccaccio '70, dirigé par De Sica, Fellini, Monicelli et Visconti, ou encore de L'Amore difficile, aux scénarios signés Calvino, Moravia et Scola. La France n'était pas en reste, avec les Sept Péchés capitaux (1961) et l'international L'Amour à vingt ans (1962), où se rencontraient Truffaut et Wajda... Les metteurs en scène modernes semblaient apprécier la formule. En 1963, Les Monstres arrivèrent sur les écrans en compagnie de Ro. Go. Pa. G, de Rossellini, Godard, Pasolini et Gregoretti. Le public populaire italien faisant un triomphe aux Monstres, l'année suivante vit la sortie de l'hilarant Se permettete parliamo di donne (en France, Parlons femmes), invraisemblable show transformiste de Vittorio Gassman devant la caméra d'Ettore Scola... À la fin des années 1960, les derniers feux du genre brillèrent avec les films franco-italiens Le Plus Vieux Métier du monde (1967) et Histoires extraordinaires (1968)... Par la suite, la vogue éphémère de la comédie italienne dans la France des années 1970 permit la mise en chantier d'un sequel des Monstres, en 1977, Les Nouveaux Monstres, co-signé Risi, Monicelli et Scola. Le Français Jean-Michel Ribes participa à cette tentative de résurrection avec le méconnu Rien ne va plus (1979), tout aussi doux-amer... Mais la télévision finit par s'approprier complètement la formule.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Laurent JULLIER, « LES MONSTRES, film de Dino Risi », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-monstres/