LEWIS LENNOX (1965- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le boxeur Lennox Lewis fut le premier Britannique à détenir le titre incontesté (titre unifié) de champion du monde des poids lourds depuis Robert Fitzsimmons en 1899.

Né de parents jamaïquains le 2 septembre 1965 à Londres, Lennox Claudius Lewis passe ses premières années en Angleterre, avant de suivre sa mère au Canada. Sportif complet au lycée, il joue notamment au basket-ball et pratique l'athlétisme (lancer du poids). L'adolescent se concentre bientôt sur la boxe et devient l'un des meilleurs amateurs du Canada. Battu en quarts de finale des jeux Olympiques de Los Angeles en 1984 par l'Américain Tyrell Biggs, Lennox Lewis est champion olympique des super-lourds en 1988 à Séoul, en battant en finale l'Américain Riddick Bowe.

Lewis rentre dans son pays natal en 1989 et entame une carrière professionnelle. Il remporte ses vingt-deux premiers combats, mettant notamment K.O. Donovan « Razor » Ruddock au deuxième round en octobre 1992. Cette victoire fait de lui le challenger officiel de Riddick Bowe, champion du monde des poids lourds. Mais Bowe et son manager choisissent de mettre sur pied des combats plus lucratifs, contre des adversaires moins redoutables que Lewis (1,96 m, 104 kg). Le World Boxing Council (W.B.C.) déchoit alors Bowe de son titre et déclare Lewis champion du monde. Ce dernier défend son titre victorieusement à trois reprises, mais connaît la défaite face à l'Américain Oliver McCall, à Londres, en septembre 1994.

Pendant les quelques années qui suivent, Lewis remporte tous ses combats, et se pose de nouveau en digne challenger pour le titre de champion du monde. En 1997, l'Américain Mike Tyson, détenteur du titre poids lourds W.B.C., refuse de combattre contre cet adversaire plus grand que lui. Il est déchu de sa couronne. Le 7 février 1997, Lewis affronte de nouveau McCall pour le titre W.B.C. ; il gagne par K.O. technique au cinquième round. En mars 1999, au Madison Square Garden de New York, Lewis affronte l'Américain Evander Holyfield, champion du monde poids lourds pour la World Boxing Association (W.B.A.) et l'International Boxing Federation (I.B.F.) ; l'arbitre déclare le match nul, bien qu'il semble que Lewis ait dominé son adversaire. Le second combat, le 13 novembre 1999 à Las Vegas, est lui aussi très serré ; mais Lewis est déclaré vainqueur et unifie donc le titre de la catégorie poids lourds.

Déchu en avril 2000 de son titre W.B.A. à l'issue d'un imbroglio juridico-sportif, Lennox Lewis enchaîne les victoires : il bat Michael Grant, Franz Botha et David Tua, et demeure donc champion du monde I.B.F. et W.B.C. À la surprise générale, Lewis s'incline par K.O. en cinq rounds face à Hasim Rahman, en avril 2002. Lors de la revanche, en novembre de la même année, Lewis met Rahman K.O. au quatrième round et récupère son titre. Un combat est finalement organisé contre Mike Tyson le 8 juin 2002, à Memphis. Lewis inflige une défaite sévère à son adversaire vieillissant (K.O. au 8e round). En 2004, Lewis annonce qu'il quitte les rings, affichant un palmarès de quarante et une victoires (dont 32 par K.O.) pour deux défaites et un match nul chez les professionnels.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LEWIS LENNOX (1965- )  » est également traité dans :

TYSON MIKE (1966- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 167 mots
  •  • 1 média

Le boxeur américain Mike Tyson devint, à l'âge de vingt ans, quatre mois et vingt-deux jours, le plus jeune champion du monde poids lourds de l'histoire. Il pourrait se voir considéré comme l'un des plus talentueux pugilistes de tous les temps s'il n'avait en partie gâché sa carrière par ses frasques et si son nom n'était pas apparu aussi souvent dans la rubrique faits-divers des médias... Michae […] Lire la suite

Pour citer l’article

Anthony G. CRAINE, « LEWIS LENNOX (1965- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lennox-lewis/