Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

Lead me on and on, GOLDEN GATE QUARTET

Golden Gate Quartet - crédits : Michael Ochs Archives/ Getty Images

Golden Gate Quartet

Le Golden Gate Quartet commence sa carrière en Virginie en 1936, sous le nom de Golden Gate Jubilee Quartet. Ce quatuor vocal va faire circuler la bonne parole du gospel jusqu'en Europe. Son répertoire a cappella, très ouvert, reste toutefois ancré dans la musique religieuse: il est composé de negro spirituals, de gospels, de chansons populaires comprenant des imitations d'instruments dans la tradition des barbershop quartets, à la façon des Mills Brothers, mais aussi de standards de jazz. Ce répertoire œcuménique n'a pas toujours plu à certains Afro-Américains, ces derniers voyant dans la popularité du groupe une dilution des valeurs de la communauté noire.

Lead Me On And On, pièce d'inspiration biblique, est construite sur le schéma classique des questions-réponses hérité des shouts et, avant, de la tradition africaine. Ici, la basse (Orlandus Wilson) puis le lead en voix de tête (Willie Johnson) se détachent du chœur. Le rythme, servi par la remarquable cohésion des timbres des voix et un style syncopé, suggère l'after beat sans jamais le marquer. S'ils empruntent au blues, les procédés harmoniques demeurent bien dans la tradition des musiques sacrées noires.

— Eugène LLEDO

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : compositeur, auteur, musicologue et designer sonore

Pour citer cet article

Eugène LLEDO. Lead me on and on, GOLDEN GATE QUARTET [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Média

Golden Gate Quartet - crédits : Michael Ochs Archives/ Getty Images

Golden Gate Quartet

Voir aussi