LE ROMAN COMIQUE, Paul ScarronFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ex-abbé galant devenu libertin parisien difforme (une tuberculose osseuse eut raison de son apparence), Paul Scarron (1610-1660) cultive le genre burlesque. Proche de la Fronde, puis protégé de Fouquet, enfin époux de Françoise d'Aubigné – future marquise de Maintenon, épouse morganatique de Louis XIV –, il accumule les déconvenues. Mais il a la réputation de faire face par le rire et la dérision (on le moque, il se moque). Scarron sait jouer du décalage, de la parodie du style épique et du roman héroïque. Dans Le Roman comique (1651-1657), il utilise le style burlesque en orfèvre pour jouer de l'opposition entre le haut et le bas, les réalités sordides, les mots du registre populaire, et la dignité que ses personnages sont censés vouloir conserver.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire et d'esthétique du théâtre à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  LE ROMAN COMIQUE, Paul Scarron  » est également traité dans :

SCARRON PAUL (1610-1660)

  • Écrit par 
  • Antoine ADAM
  •  • 1 335 mots

Dans le chapitre « « Le roman comique » »  : […] En 1648, Scarron décida d'écrire un roman. La première partie de l'œuvre parut en 1651, la deuxième en 1657. Intitulée Le Roman comique, elle demeurait inachevée. Une troisième partie aurait dû s'y ajouter. Scarron mourut avant de l'avoir écrite. L'interprétation de cette œuvre singulière exige des distinctions précises. Il est trop simple de dire que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-scarron/#i_28817

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian BIET, « LE ROMAN COMIQUE, Paul Scarron - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-roman-comique/