LE DOCTEUR JIVAGO, Boris PasternakFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Entre roman réaliste et fable symbolique

Le Docteur Jivago a la forme d'un roman réaliste traditionnel, proche de Guerre et Paix (1869) de Tolstoï, par la forme scénique de la narration, l'enracinement social des personnages, le rôle que joue l'Histoire dans le développement de l'action. Cependant, bien que dessinés avec vigueur, les personnages n'ont pas l'épaisseur psychologique de ceux de Tolstoï. La qualité visuelle et plastique de l'écriture de Pasternak repose principalement sur ses images de la nature, dont le foyer est la perception poétique du monde incarnée par le héros. Sous les apparences du roman réaliste se dissimule une fable symbolique, illustrant le débat du poète et du révolutionnaire autour de l'enjeu que constitue la femme : incarnée par Lara, elle représente la Vie dans ce qu'elle a en même temps de plus précieux et de plus vulnérable. Contre le Mal, dont elle est la cible privilégiée, le révolutionnaire, incarné par Pavel Antipov, devenu un redoutable « ange exterminateur » de la révolution, prétend « changer la vie » : il ne parvient qu'à perpétuer la violence. Le poète, lui, sait que la vie ne peut être défendue que par la création : c'est sa mission, qu'il doit remplir jusqu'au sacrifice, semblable à celui du Christ sur la croix. Tel est le sens du poème « Hamlet », qui ouvre le cahier de poèmes formant la dernière partie du roman. Inspirés en grande partie par l'Évangile, ceux-ci explicitent l'inspiration chrétienne de l'ouvrage, centrée sur le thème de la Résurrection et de l'immortalité. À travers eux, Pasternak s'identifie à Iouri Jivago. Si bien que c'est le roman lui-même, dans la mesure où il l'expose aux persécutions, qui apparaît alors comme la réponse du héros au défi du révolutionnaire.

En 1965, le metteur en scène David Lean a donné une célèbre adaptation de ce roman.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sorbonne et à l'École normale supérieure

Classification

Autres références

«  LE DOCTEUR JIVAGO, Boris Pasternak  » est également traité dans :

PASTERNAK BORIS LEONIDOVITCH (1890-1960)

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER
  •  • 2 568 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le Docteur Jivago »  : […] La terreur des années 1936-1938, qui fait de nombreuses victimes dans l'entourage de Pasternak (notamment parmi les poètes géorgiens avec lesquels il a noué en 1931 et en 1934 des relations très chaleureuses), le contraint au silence et l'oblige à se consacrer à la traduction : après ses amis géorgiens, il traduit Keats, Shelley, Verlaine, Petőfi, puis, entre 1941 et 1949, six grandes tragédies de […] Lire la suite

SHARIF OMAR (1932-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 439 mots

L’acteur égyptien Omar Sharif se fit connaître du public international et fut une nommer aux oscars (meilleur acteur dans un second rôle) pour son interprétation d’Ali Ibn el Kharish, le loyal chef arabe du film épique de David Lean, Lawrence d’Arabie ( Lawrence of Arabia , 1962). Le rôle-titre du D octeu r Jivago ( Doctor Zhivago , 1965), une adaptation par Lean du roman éponyme de Boris Pa […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel AUCOUTURIER, « LE DOCTEUR JIVAGO, Boris Pasternak - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/le-docteur-jivago/