LAZURITE ET LAPIS-LAZULI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tectosilicate de calcium et de sodium, la lazurite (de l'arabe lazavard, ciel) est un feldspathoïde, c'est-à-dire un minéral voisin du feldspath (minéral essentiel des roches magmatiques) mais moins riche en silice. Elle se caractérise par une couleur bleu azur foncé à bleu-violet et par son association fréquente avec la pyrite et la calcite. Avec ces deux derniers minéraux, ainsi qu'avec d'autres, elle est à l'origine d'une roche d'une couleur bleue et blanche caractéristique, le lapis-lazuli, dans laquelle sont taillés de nombreux objets décoratifs de grande valeur.

Lapis-lazuli

Lapis-lazuli

Photographie

Le lapis-lazuli est un terme réservé à une roche composée de divers minéraux dont principalement la lazurite (un tectosilicate de calcium et de sodium de couleur bleu intense) et, en moindre teneur, la calcite (blanche) et la pyrite (jaune à brun métallique). Échantillon : comme la plupart... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

formule : (Na, Ca)8[(AlSiO4)6(SO4, S, Cl)2] ;

système : cubique ;

dureté : 5-6 ;

poids spécifique : 2,38-2,90 ;

éclat : vitreux ;

transparence : opaque ;

cassure : conchoïdale, grenue.

La structure atomique de la lazurite est composée d'un assemblage de tétraèdres [SiO4]4— tous liés entre eux par leurs quatre sommets. La charge globale négative de cette charpente est neutralisée par l'aluminium (Al) – qui occupe la position géométrique du silicium (Si) – de sorte qu'un ion oxygène (O) peut être lié à deux ions silicium ou à un ion silicium et un ion aluminium. L'ion volumineux Ca2+ et l'ion alcalin Na+ entrent aussi dans cette structure en jouant le rôle de l'ion aluminium. Les ions SO42— , S et Cl s'insèrent dans les cavités de cette charpente aluminosilicique largement ouverte.

Les cristaux, rares, se présentent sous forme de dodécaèdres (polyèdres à douze faces) cubiques aux clivages parfaits. Certains peuvent atteindre cinq centimètres (Afghanistan).

La lazurite est facilement attaquée par l'acide chlorhydrique (HCl) avec dégagement de sulfure d'hydrogène (H2S) à l'odeur caractéristique d'œuf pourri ; elle n'est pas fluorescente et non pléochroïque.

La lazurite est un minéral du métamorphisme de contact ; elle cristallise dans des roches carbonatées (calcaires métamorphiques, cipolins, etc.) recoupées par une syénite ou une monzonite (granites alcalins, c'est-à-dire très riches en [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification


Autres références

«  LAZURITE ET LAPIS-LAZULI  » est également traité dans :

FELDSPATHS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON
  •  • 4 840 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Feldspathoïdes complexes »  : […] On peut grouper sous cette rubrique divers minéraux apparentés aux précédents, dont ils représentent d'ailleurs le plus souvent de simples produits d'altération. Les feldspathoïdes cubiques forment une série continue entre la sodalite , Na 8 (Al 6 Si 6 O 24 )Cl 2 , la noséane , Na 8 (Al 6 Si 6 O 24 )SO 4 , et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feldspaths/#i_38769

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « LAZURITE ET LAPIS-LAZULI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lazurite-et-lapis-lazuli/