EQUILBEY LAURENCE (1962- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du chœur a cappella à l’orchestre symphonique et lyrique, du répertoire baroque à la musique électronique, la chef d’orchestre et directrice musicale Laurence Equilbey a conquis en une vingtaine d’années sa place dans le paysage musical européen, avec une maestria artistique qui n’a d’égal que son esprit d’entreprise.

Laurence Equilbey

Laurence Equilbey

Photographie

La chef de chœur Laurence Equilbey, connue pour son travail à la tête de l'ensemble Accentus, est aussi une des rares femmes à avoir pu s'imposer comme chef d'orchestre. 

Crédits : J. Jocif/ Avec l'aimable autorisation de la Salle Pleyel, Paris

Afficher

L’éducation musicale de Laurence Equilbey, née à Paris le 6 mars 1962, commence à Fribourg-en-Brisgau (Allemagne) par le chant dans la chorale locale, au côté de ses parents. De retour en France en 1970, elle s’initie au piano, à la flûte traversière et à la guitare, tout en poursuivant le chant dans la maîtrise de la maison d’éducation de la Légion d’honneur de Saint-Germain-en-Laye. Elle entreprend des études de musicologie à la Sorbonne et d’analyse musicale, auprès de Betsy Jolas, au Conservatoire national supérieur de Paris, puis elle rejoint à Vienne, en 1986, le chœur de chambre Arnold Schönberg. Une première rencontre décisive a lieu avec Nikolaus Harnoncourt dont elle suit les master classes. Elle apprend la direction d’orchestre auprès de Jorma Panula – le mentor d’Esa-Pekka Salonen et de Jukka-Pekka Saraste à l’Académie Sibelius d’Helsinki – et à Londres chez Denise Ham et Colin Metters, deux autres pédagogues réputés. Deuxième rencontre déterminante, en 1990, celle d’Eric Ericson, le fondateur du légendaire Chœur de la Radio suédoise.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Marcel WEISS, « EQUILBEY LAURENCE (1962- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/laurence-equilbey/