LATÉRITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est H. Buchanan qui, en 1807, a introduit le terme latérite (de later, brique) pour désigner un matériau rouge, durcissant à l'air et servant, en Inde, à construire des maisons. Ce terme a ensuite servi à qualifier tout matériau rouge se formant en pays tropical. La latérite provient de l'altération superficielle des roches silicatées ou carbonatées sous l'action des agents atmosphériques, en climat chaud et humide : c'est le phénomène de latéritisation ou ferrallitisation.

Les latérites, formant le plus souvent des cuirasses, sont des réserves potentielles ou exploitées de fer ou d'aluminium, mais elles interdisent l'installation de la végétation et a fortiori des cultures, car elles empêchent l'infiltration des eaux de surface et sont pauvres en éléments nutritifs pour les plantes.

La bauxite désigne, selon les auteurs, soit une latérite très alumineuse, soit une latérite qui se développe sur les calcaires. Pour éviter toute confusion, il est préférable d'employer le terme de bauxite karstique pour la première et celui de latérite pour la seconde, la latérite bauxitique désignant une latérite exploitable pour sa richesse en alumine.

—  Jocelyne VUILLEUMIER

Écrit par :

  • : docteur en sédimentologie, ingénieur à la Compagnie française des pétroles, Talence

Classification


Autres références

«  LATÉRITE  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « La terre »  : […] La majeure partie de l'Afrique se compose d'un socle ancien, ou bouclier, d'origine précambrienne, à partir duquel se sont formés les reliefs actuels. Longtemps soudées à la masse africaine, la péninsule arabique et l'île de Madagascar s'en sont détachées lors de l'ouverture de la mer Rouge et du canal de Mozambique, résultat de la tectonique des plaques. Le bouclier africain a connu au cours du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geographie-generale/#i_33590

ARGILES

  • Écrit par 
  • Daniel BEAUFORT, 
  • Maurice PAGEL
  •  • 2 644 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Argiles, pédogenèse et climatologie »  : […] Les minéraux des roches plutoniques, volcaniques et métamorphiques étant pour la plupart instables dans les conditions superficielles, ils se transforment lors des interactions entre la roche, l'air, l'eau et les organismes et donnent des minéraux argileux. La réaction principale étant l'hydrolyse c'est-à-dire l'altération par l'eau d'un minéral primaire pour donner un minéral secondaire et une s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argiles/#i_33590

BAUXITES

  • Écrit par 
  • Michel ESTERLE, 
  • Jean-Pierre LAJOINIE
  •  • 3 786 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Genèse des bauxites »  : […] Si le mode de formation des bauxites latéritiques est aujourd'hui pour l'essentiel bien connu, il n'en est pas de même de la genèse des bauxites karstiques, dont l'interprétation suscite encore bien des hypothèses et des controverses. Cela tient au fait qu'on a tenté de mettre en parallèle, ou au contraire d'opposer sans nuance, les deux modes de formation. Il est admis que la plupart des bauxite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bauxites/#i_33590

FER - Minerais de fer

  • Écrit par 
  • Louis BUBENICEK, 
  • Éric HESS, 
  • Richard PAZDEJ
  •  • 5 179 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les minerais latéritiques »  : […] La latérite est le résultat en climat intertropical d'une altération particulière par lessivage des roches cristallines avec départ de la silice et des bases. Si la roche mère est riche en fer et pauvre en alumine, la latérite devient un minerai de fer. Ces minerais ont une texture minérale très fine, mais présentent souvent des concrétions de type pisolithique (analogues aux oolithes, mais plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fer-minerais-de-fer/#i_33590

LIMONITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 586 mots

La limonite est non pas un minéral mais un ensemble d'oxydes et d'hydroxydes de fer divers et d'argiles. Les principaux composants sont la goethite et, en moindre teneur, la lépidocrocite. La limonite se présente en masses compactes poreuses, terreuses ou pulvérulentes, et elle colore les sols en brun ou jaunâtre à température ambiante ; avec une légère augmentation de la température, les sols de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/limonite/#i_33590

NICKEL

  • Écrit par 
  • Jacques GRILLIAT, 
  • Bernard PIRE, 
  • Michel RABINOVITCH, 
  • Jacques SALBAING
  •  • 4 769 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Extraction du nickel »  : […] Les méthodes d'obtention du nickel sont complexes et coûteuses. Les minerais sulfurés contiennent généralement du fer et du cuivre sous forme de minerais distincts. On peut donc utiliser des méthodes de séparation purement mécaniques (broyage, flottation, séparation magnétique) et enrichir les minerais dès la phase initiale du traitement. Les minerais en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nickel/#i_33590

PALÉOCLIMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 8 061 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Géomorphologie et pédologie »  : […] Tout un ensemble d'observations simples peuvent conduire à une reconstitution des conditions climatiques passées : la localisation et la datation des moraines abandonnées par les glaciers permettent de reconstituer la surface qu'ils occupaient à un moment donné. Les glaciologues sont ensuite capables de calculer leur épaisseur à l'aide de modèles prenant en compte les contraintes imposées par l'éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleoclimatologie/#i_33590

TROPICAL MILIEU

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 7 709 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Processus d'érosion »  : […] L' érosion en milieux forestiers doit son originalité à la permanence de la chaleur et de l'humidité. En premier lieu, cette permanence assure, dans l'attaque des roches, la prépondérance absolue de l' altération biochimique sur les actions mécaniques. L'eau en est l'agent essentiel, renforcé par le dioxyde de carbone de l'atmosphère et par les acides humiques issus de la décomposition rapide de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-tropical/#i_33590

Pour citer l’article

Jocelyne VUILLEUMIER, « LATÉRITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/laterite/