LAS VEGAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Édifiée au milieu du désert de Mojave, dans l’État du Nevada, Las Vegas connaît une croissance fulgurante depuis le milieu du xxe siècle : l’agglomération, qui comptait 48 000 habitants en 1950, en accueillait 2,2 millions en 2017, dont 632 000 dans la ville même. Capitale internationale du jeu et deuxième ville hôtelière du monde après Londres, « Vegas » exhibe ses casinos sur le Strip, un boulevard de 6,7 kilomètres, et accueille plus de 40 millions de visiteurs par an.

États-Unis : carte administrative

États-Unis : carte administrative

Carte

Carte administrative des États-Unis. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La ville doit son existence et son nom (d’origine mexicaine et signifiant « les prairies ») à la présence d’une source et d’une oasis sur l’un des chemins les plus empruntés par les pionniers en route vers l’Ouest californien. Occupé dès 1844 par un fort de l’armée américaine en guerre contre le Mexique, puis par un groupe de mormons entre 1855 et 1857, le site n’est habité de façon permanente qu’à partir de 1905, date officielle de la fondation de la ville, en liaison avec la création d’une gare – pour le ravitaillement en eau – sur la ligne Salt Lake City-Los Angeles.

C’est la construction d’un immense barrage sur le Colorado, de 1931 à 1935, qui va donner à la cité son premier essor, et par la même occasion sa vocation de ville du jeu et de la prostitution – il fallait bien distraire ces milliers de nouveaux arrivants (principalement des hommes) venus travailler sur ce chantier colossal… Le jeu, interdit en 1910, est ainsi à nouveau légalisé en 1931. Le premier casino, le Northern Club, est alors ouvert, et la mafia locale multiplie les spectacles et autres bars destinés à ce public masculin, qui circule entre le chantier et Fremont Street, alors surnommée « Helldorado » (hell pour « enfer »…). Afin de limiter les flux entre le chantier du barrage et la ville, et ainsi juguler la corruption grandissante et la prostitution, Boulder City, où ces activités sont prohibées, est édifiée à proximité du chantier.

Pourtant, dès 1936, la mise en service du barrage (baptisé « barrage Hoover [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LAS VEGAS  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 19 932 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le tourisme : entre nature et culture »  : […] Depuis les années 1950, l'engouement des Américains pour les loisirs et les voyages a provoqué un formidable essor du tourisme sur le territoire national. Les États-Unis sont aussi le deuxième pays du monde en termes de nombre de touristes accueillis. Soleil et plages font évidemment partie des critères de localisation des foyers touristiques ; mais les Américains sont également friands de nature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_47554

Pour citer l’article

Laurent VERMEERSCH, « LAS VEGAS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/las-vegas/