LADAKH

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Région située dans l'État indien du Jammu-et-Cachemire, le Ladakh est bordé au nord par les montagnes de Karakorum et de Kara Tagh (prolongement des monts de Kwen-Lun), délimité au sud par une frontière artificielle située au pied du Zangskar et des chaînes de l'Himalaya, à l'est par la frontière tibétaine et à l'ouest par le Zangskar et par le Baltistān, qui fait partie de la zone occupée par le Pākistān et revendiquée par l'Inde. Région transhimalayenne, le Ladakh (113 390 km2) est une région de très hautes montagnes (2 800-4 500 m) coupée de vallées. La population, évaluée à 235 000 individus au début des années 2000, se répartit en trois groupes ethniques : les Dardi de Gilgit, les Môn du nord de l'Inde et un groupe d'origine mongole ; en fusionnant entre eux, ils ont formé la communauté des Ladakhi, synthèse d'agriculteurs et de nomades. Bouddhistes pour la plupart, les populations du Ladakh parlent un dialecte tibétain. Dans la zone de Leh, le chef-lieu de la région, les maisons sont construites dans le style tibétain traditionnel. Les vallées de la rivière Shyok et de son affluent, la Nubra, sont très fertiles, permettant une agriculture diversifiée (avoine, orge, pois, haricots, millet, colza, navets) ; à basse altitude, les Ladakhi cultivent des abricots, des noix et des mûres ; le labour est pratiqué à l'aide de dzos (race hybride de yaks et de vaches). Les hommes s'occupent du labour, du transport et de la vente des denrées alimentaires ; les femmes traient les vaches et les dzos ; elles leur donnent la nourriture et sarclent les champs.

Leh, ville du Cachemire

Leh, ville du Cachemire

photographie

Leh, ville du district de Ladakh, dans la haute vallée de l'Indus, au Cachemire, en 1970. 

Crédits : Ernst Haas/ Getty Images

Afficher

La propriété de la maison est un donné essentiel ; il existe deux types de propriété : le lotissement d'État (zhing-khan) et la sous-location, qui reste héréditaire. La polyandrie est communément admise et permet aux Ladakhi de sauver leur propriété de la subdivision ; l'aîné de la famille hérite de la propriété ; les relations extramaritales sont tolérées dans les familles à structure polyandrique. Chaque village possède un monastère bouddhiste (gompa), dont l'influence est considérable sur la vie quotidienne des Ladakhi.

Depuis août 1947, l'Inde et le Pākistān revendiquent le Ladhak comme faisant partie de leur territoire ; en 1962, les forces armées chinoises ont investi le territoire et se sont assuré le contrôle de sa partie nord, l'Aksai Chin, revendiquée par l'Inde. Depuis les années 1980, des affrontements ont lieu régulièrement entre Indiens et Pakistanais sur la ligne de cessez-le-feu établie en 1949 (dans le glacier Siachen).

—  Yvan BARBÉ

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LADAKH  » est également traité dans :

CACHEMIRE ou KASHMIR

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Alain LAMBALLE
  • , Universalis
  •  • 2 924 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une terre convoitée »  : […] Terre hindoue et bouddhiste depuis l'époque de l'empereur Aśoka ( iii e  siècle av. J.-C.), le Cachemire, qui fut parfois indépendant, se convertit presque totalement à l'islam à compter du xiv e  siècle. Il tombe sous la coupe de différents maîtres : Mogols au xvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cachemire-kashmir/#i_27598

HIMALAYENNE CHAÎNE

  • Écrit par 
  • Maurice MATTAUER, 
  • Jacques-Louis MERCIER
  •  • 4 427 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les rétrocharriages »  : […] À l'inverse des charriages précédents, qui se faisaient vers le sud, les rétrocharriages se produisent vers le nord (d'où leur nom). Ils sont toujours récents et souvent associés à des décrochements. Les plus beaux exemples se trouvent au Ladakh , où le continent indien « rétro-chevauche » des ophiolites ; le long du Tsang-po, au Tibet , on trouve également des rétrocharriages tardifs mais moins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaine-himalayenne/#i_27598

Pour citer l’article

Yvan BARBÉ, « LADAKH », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ladakh/