LA TRILOGIE DE LA VILLÉGIATURE, Carlo GoldoniFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lorsque les trois comédies composant La Trilogie de la villégiature sont représentées pour la première fois en octobre 1761, à Venise, au théâtre San Luca, Carlo Goldoni (1707-1793) a cinquante-quatre ans. Depuis son entrée dans le monde du théâtre en 1748, il a réussi à imposer aux acteurs le jeu « prémédité », le respect du texte et de l'auteur. En modifiant ainsi les habitudes scéniques des improvisateurs, il a donné à Venise un théâtre « de caractères », attaché à l'observation des mœurs de la société vénitienne, et à leur correction. Il est traduit en France, en Allemagne, et Voltaire l'admire.

Carlo Goldoni

Carlo Goldoni

Photographie

Carlo Goldoni (1707 -1793), auteur italien, a également laissé des Mémoires rédigées en français. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

La parfaite maîtrise de son art, dont La Trilogie de la villégiature est le meilleur témoin, et cette reconnaissance internationale ne mettent cependant pas le dramaturge à l'abri des intrigues que mènent contre lui ses adversaires vénitiens. En 1761, Goldoni subit ainsi de plein fouet les attaques des Granelleschi, une académie conservatrice qui lui reproche la trivialité de ses sujets – il met en scène le petit peuple de Venise – et de sa langue – il écrit en prose et en vénitien. Aux Granelleschi appartient précisément Carlo Gozzi, un noble désargenté à la plume féroce, qui a remis la commedia dell'arte au goût du jour avec des « fables théâtrales ». Parmi celles-ci, L'Amour des trois oranges, qui, en 1761, triomphe au théâtre San Samuele, condamnant les trois comédies goldoniennes à un médiocre succès d'estime. En avril 1762, Goldoni part pour Paris. Il ne reviendra plus à Venise.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Françoise DECROISETTE, « LA TRILOGIE DE LA VILLÉGIATURE, Carlo Goldoni - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-trilogie-de-la-villegiature/