LA SENTE ÉTROITE DU BOUT-DU-MONDE, BashōFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Matsuo Munefusa, dit Bashō (1644-1694), est considéré comme l'un des plus grands parmi les poètes japonais. Son œuvre excelle dans la maîtrise du haikai-renga, ou « poème libre en chaîne ». Il donne ses lettres de noblesse au haiku, poème en dix-sept syllabes, mais surpasse son art dans le genre particulier du haibun, à savoir une prose poétique entremêlée de haiku. La Sente étroite du Bout-du-Monde relève du kikō, c'est-à-dire, au sens propre des « notes de voyage ». Ce récit, au titre original de Oku no Hosomichi, relate un voyage effectué en 1689 à travers les montagnes du nord et du centre du Japon.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LA SENTE ÉTROITE DU BOUT-DU-MONDE, Basho  » est également traité dans :

BASHŌ (1644-1694)

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT
  •  • 1 486 mots

Dans le chapitre « La poésie dans le cœur »  : […] C'est la vie même de Bashō qui est son œuvre principale, a-t-on dit. Il faudrait modifier l'épithète et écrire : la vie de Bashō est son œuvre unique. Des milliers de haiku semés au vent, au hasard des rencontres, et pieusement recueillis dans les compilations du Shō-mon , d'innombrables versets alternant avec ceux de ses disciples dans des haikai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basho/#i_25197

Voir aussi

Pour citer l’article

Florence BRAUNSTEIN, « LA SENTE ÉTROITE DU BOUT-DU-MONDE, Bashō - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-sente-etroite-du-bout-du-monde/