LA ROSE DE PERSONNE, Paul CelanFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Publié à Francfort-sur-le-Main en 1963, La Rose de personne (Die Niemandsrose) est le quatrième recueil de poèmes écrits de 1959 à 1963 par Paul Celan (1920-1970). Il est dédié à la mémoire d'Ossip Mandelstam dont Celan avait traduit des poèmes en 1959. Cette dédicace n'est évidemment pas innocente de la part d'un poète aussi conscient de ce qu'implique l'acte poétique.

Paul Celan, 1967

Paul Celan, 1967

Photographie

Né en Bucovine peu après l'effondrement de l'Empire austro-hongrois, Paul Celan a passé près de la moitié de sa vie à Paris. «Mais c'est en allemand, dans l'idiome natal et fatal, maternel et criminel, de ceux qui avaient assassiné sa famille et détruit à jamais sa propre existence»... 

Crédits : Ullstein Bild/ AKG

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  LA ROSE DE PERSONNE, Paul Celan  » est également traité dans :

CELAN PAUL (1920-1970)

  • Écrit par 
  • Jean BOLLACK
  •  • 2 821 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Poésie et mémoire »  : […] Dans les neuf recueils publiés ou préparés par Celan (le huitième est posthume, le neuvième inachevé), les quatre premiers ont chacun leur homogénéité de ton et une facture différente, de Pavot et mémoire à La Rose de personne (1963), en passant par De seuil en seuil (1955) et Grille de langage . On y suit l'élaboration et le déploiement d'un langage propre. Les formes de la tradition éclatent […] Lire la suite

SHOAH LITTÉRATURE DE LA

  • Écrit par 
  • Rachel ERTEL
  •  • 12 488 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Nommer l'innommable »  : […] Si les poètes yiddish et quelques rares poètes de langue polonaise n'ont cessé de faire entendre leur cri, leur lamentation en parlant du fond de « ... la fournaise de l'extermination juive » (Sutzkever), en recourant aux images mêmes qu'ils récusaient, il a fallu un certain temps aux autres langues, pour parvenir à « transposer les innommés nommément ». Pourtant, par sa nature même, la poésie a v […] Lire la suite

Pour citer l’article

Francis WYBRANDS, « LA ROSE DE PERSONNE, Paul Celan - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-rose-de-personne/