LA DÉCOUVERTE DU MOHO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En étudiant les ondes sismiques P et S générées lors du séisme du 8 octobre 1909 en Croatie, le géologue yougoslave Andrija Mohorovičić (1890-1936) constate l'existence d'une surface de discontinuité, située à une cinquantaine de kilomètres de profondeur, marquée par une brusque augmentation de la vitesse des ondes sismiques : au-dessus de cette limite, ces ondes se propagent à des vitesses faibles alors qu'au-dessous les vitesses sont plus élevées.

Le milieu supérieur se nomme la croûte ou écorce terrestre, le milieu inférieur, le manteau. En l'honneur du géologue yougoslave, la discontinuité est appelée le Moho ou discontinuité de Mohorovičić.

Depuis cette découverte, des cartes de la profondeur du Moho ont été établies. Cette surface existe presque partout sauf dans quelques endroits, notamment sous les dorsales océaniques où les vitesses des ondes sismiques sont intermédiaires, ce que l'on interprète par la présence d'un mélange de croûte et de manteau. Ailleurs, le Moho se situe à une profondeur de 4 à 10 kilomètres sous les océans et de 20 à 70 kilomètres sous les continents.

—  Florence DANIEL

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Florence DANIEL, « LA DÉCOUVERTE DU MOHO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-decouverte-du-moho/