PAPAIOANNOU KOSTAS (1925-1981)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Unifiant vie et pensée, Kostas Papaioannou fut un philosophe, par sa formation, sa culture, ses goûts, sa forma mentis, et aussi par l'« amour de la sagesse » qu'il avait trouvé dans la tradition grecque dont il était l'héritier.

Né à Volos, Kostas Papaioannou commence ses études à Athènes, et se trouve confronté très jeune aux terribles réalités de la violence, avec la résistance aux Allemands, puis la guerre civile. Ses engagements politiques l'obligent à quitter son pays en 1945, avec de nombreux autres compatriotes qui vont former une diaspora riche en talents divers. Il s'établit à Paris, où il termine ses études de philosophie et où il conduit, jusqu'à sa mort, une carrière d'écrivain, d'enseignant et de chercheur au C.N.R.S.

Dans son œuvre, en langue grecque d'abord, puis en français à partir de 1959, la réflexion sur Marx et sur le destin du marxisme apparaît comme une préoccupation déterminante. Très tôt, en un temps où le marxisme, sous sa version « orthodoxe », c'est-à-dire stalinienne, exerce encore une puissante fascination sur les intellectuels, il se donne pour tâche (avec ses amis du Contrat social, et en premier lieu Boris Souvarine dont le Staline, dès avant la guerre, avait ouvert la voie) non seulement de dénoncer, mais aussi d'analyser patiemment la genèse de ce qu'il considère comme la plus grande mystification de l'histoire. C'est en philosophe et en historien qu'il procède, et la grande familiarité qu'il a avec les textes de Marx, de ses prédécesseurs (Hegel en particulier) et de ses successeurs lui permet l'effort de « sympathie » nécessaire pour percer ce qui est à ses yeux l'énigme majeure du xxe siècle : par quel processus proprement diabolique la pensée d'un homme qui s'était voué à la défense de la liberté sous toutes ses formes a-t-elle pu servir de caution à une monstrueuse entreprise d'asservissement ? C'est à Marx lui-même que Pap [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences honoraire à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Pour citer l’article

Alain PONS, « PAPAIOANNOU KOSTAS - (1925-1981) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kostas-papaioannou/