ZUSE KONRAD (1910-1995)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'“invention” de l'ordinateur (c'est-à-dire d'un calculateur universel à programme enregistré) fut longtemps attribuée à l'Américain Howard Hathaway Aiken, concepteur de l'IBM Automatic Sequence Controlled Calculator, machine entièrement électromécanique achevée en janvier 1943 et plus connue sous le nom de Harvard Mark I. Mais, en 1962, Aiken reconnaîtra que l'Allemand Zuse l'avait devancé et devait être considéré comme le véritable père de l'ordinateur.

Konrad Zuse naît le 22 juin 1910 à Berlin. Il effectue des études d'ingénieur des travaux publics à la Technische Hochschule de Charlottenburg. En 1936, il imagine un calculateur à mémoire mécanique et à logique binaire piloté par un ruban perforé porteur d'une séquence d'instructions. Notons que les idées sur lesquelles repose cette conception d'un calculateur universel à programme enregistré ont été formulées, pour certaines, depuis fort longtemps – une forme de codage binaire par Leibniz, la commande par programme par l'Anglais Charles Babbage au xixe siècle et les représentations des nombres dites en virgule flottante par l'Espagnol Leonardo Torres Quevedo au début du xxe siècle –, mais le mérite revient à Zuse d'avoir été le premier à rassembler et, surtout, à concrétiser ces idées.

Zuse achève en 1938 son premier calculateur, entièrement mécanique, le Z1, qui comporte une mémoire à logique binaire de seize mots ; son fonctionnement ne lui donne pas entièrement satisfaction, et il entreprend de construire une nouvelle machine avec une arithmétique binaire à virgule dite fixe, reprenant la mémoire mécanique du Z1 mais, pour le reste, des relais électriques provenant de matériels téléphoniques. Le Z2 se révèle, lui aussi, inadapté à un emploi pratique.

Dès cette époque, un autre ingénieur, Helmut Schreier, travaille avec Zuse sur une version électronique du Z1 ; ils construisent une machine comportant environ cent tubes électroniques, mais leur proposition faite au gouvernement de construire un calculateur à mille cinq cents tubes est rejetée, et ces travaux s [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  ZUSE KONRAD (1910-1995)  » est également traité dans :

PREMIERS ORDINATEURS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 1 106 mots

1904 Le Britannique John Ambrose Fleming invente la diode, premier tube à vide comportant deux électrodes, qui permet de capter et de redresser un signal radio. 1906 L'Américain Lee De Forest invente la triode, tube à vide à trois électrodes, qui permet d'amplifier un faible courant électrique. Les tubes ou « lampes » de De Forest et de Flemi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiers-ordinateurs-reperes-chronologiques/#i_22371

Pour citer l’article

Jean Claude FALQUE, « ZUSE KONRAD - (1910-1995) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/konrad-zuse/