RASMUSSEN KNUD (1879-1933)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Explorateur et ethnologue danois, Knud Johan Victor Rasmussen est né le 7 juin 1879 à Jakobshavn (Groenland), et meurt le 21 décembre 1933 à Copenhague. Maîtrisant parfaitement l’inuit, la langue de sa mère, il hiverne entre 1902 et 1904 avec les tribus les plus septentrionales du monde, les Esquimaux vivant près du cercle polaire, dans le nord-ouest du Groenland. Il étudie la possibilité d'introduire l'élevage de rennes dans l'ouest du Groenland en 1905 et passe les deux années suivantes parmi les Esquimaux vivant près du pôle Nord. Il fonde ensuite une station permanente dans l'île de Thulé, au nord-ouest du Groenland, en 1910. Son objectif est de créer un comptoir de commerce pour la population locale et une base pour des expéditions arctiques. Avec trois compagnons, il traverse en 1912 l'inlandsis groenlandais, de Thulé jusqu'à la côte nord-est. Durant son expédition de 1916-1918, Rasmussen étudie la côte nord du Groenland. En 1919, il se rend à Angmagssalik, dans l'est du Groenland, pour recueillir des contes inuit, dont certains sont traduits en français.

Le 7 septembre 1921, à Upernavik, il lance le projet d'une vaste expédition en traîneau au cours de laquelle il prévoit de se rendre dans chaque tribu esquimaude du Groenland jusqu'au détroit de Béring. Après avoir étudié le nord-est du Canada, il se met en route le 4 mars 1923 et traverse le continent pour arriver à Point Barrow, en Alaska, le 23 mai 1924. Durant ces deux années, Rasmussen suit les routes migratoires des Esquimaux et observe leurs cultures. Il décrit cette expédition dans les ouvrages Du Groenland au Pacifique : deux ans d'intimité avec des tribus d'esquimaux inconnus (1929) et En traîneau du Groenland à l'Alaska (1948).

Lors des expéditions suivantes qui partent de Thulé, Rasmussen fait des relevés cartographiques, réalise des fouilles archéologiques et mène des études ethnographiques dans le sud-est du Groenland. Écrivain prolifique, il publie des récits de voyage, des ouvrages scientifiques et traduit des mythes et des chansons esquimaux.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  RASMUSSEN KNUD (1879-1933)  » est également traité dans :

GROENLAND

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Jean CORBEL, 
  • Universalis
  •  • 5 616 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une terre d'immigration »  : […] Le Groenland n'a jamais connu de population indigène. Tous ceux qui se sont installés sur son sol venaient d'ailleurs. Les uns arrivèrent par le nord-ouest, issus de ce magma de terres et de mers gelées qui coiffe l'actuel territoire canadien, qu'il s'agisse des populations dites Independence I (2 000 ans av. J.-C.), Independence II et Sarqaq (1 000 ans av. J.-C.), Dorset (début de notre ère) ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groenland/#i_11394

Pour citer l’article

« RASMUSSEN KNUD - (1879-1933) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/knud-rasmussen/